Migrants : les CRS ont-ils l'habitude de leur voler une chaussure ?

Mathilde Robert, membre de l'association l'Auberge des migrants et étudiante évocate diplômée, a accusé des CRS de faire disparaître une chaussure de chaque paire portée par des migrants près de Calais (Pas-de-Calais). La polémique enfle sur Twitter.

Francetv Info

La polémique débute sur Twitter : Mathilde Robert, membre de l'association l'Auberge des migrants et diplômée d'une école d'avocats, accuse les CRS d'attraper des migrants près de Calais (Pas-de-Calais) et de leur voler une chaussure à chacun. Loan Torondel, membre de la même association, corrobore sa version. "Ils ont essayé de passer en Angleterre, ils se sont fait attraper par les CRS, et quand les CRS les ont fait sortir, ils ont pris une chaussure. Ils se sont retrouvés avec une seule chaussure pour marcher", témoigne-t-il.

La préfecture exige des preuves

Franceinfo a contacté la préfecture du Pas-de-Calais : le sous-préfet contre-attaque. "Il faut que les personnes qui mettent en exergue l'action des forces de sécurité apportent des preuves, affirme Michel Tournaire. On a demandé une enquête interne, et il ressort que les services de police n'ont mené aucune opération selon les modalités décrites qui seraient contraires aux règles de déontologie."

Jeudi matin, l'association l'Auberge des migrants diffuse des photos de tentes, déchirées au couteau selon elle par les forces de l'ordre. La préfecture avait déjà répondu par un communiqué il y a quelques jours sur des accusations similaires : "Il ressort de cette enquête que les services de police n'ont mené aucune opération selon les modalités que vous décrivez qui seraient contraires aux règles de déontologie". 

Chaussures migrants, Pas-de-Calais.
Chaussures migrants, Pas-de-Calais. (FRANCEINFO)