Migrants : le ton monte entre Rome et le reste de l'Europe

L'Italie estime qu'elle est laissée seule face à la vague migratoire et menace d'appliquer un plan B "qui ferait mal à l'Europe".

FRANCE 2

La tension est vive à Vintimille. Des dizaines de migrants ont été évacués d'un camp de fortune ce mardi 16 juin. L'Italie qui s'estime seule à devoir assumer les migrants, menace l'Europe et plus particulièrement la France à travers un "plan B". Renaud Bernard, explique que Matteo Renzi le dévoile "petit à petit" depuis dimanche.

Des permis de séjour

"Le chef du gouvernement italien veut d'abord délivrer aux migrants des permis de séjour à validité européenne qui leur permettront de se déplacer partout dans l'espace Schengen", explique l'envoyé spécial. Cela a déjà été fait en 2011 lors du printemps arabe. "Il souhaite également interdire aux navires européens qui participent à Frontex, l'opération de secours des migrants en méditerranée, de les débarquer sur les côtes italiennes. De quoi faire regretter à l'Europe sa surdité sur les demandes italiennes", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants patientent à Vintimille (Italie), à quelques kilomètres de la frontière française, samedi 13 juin 2015.
Des migrants patientent à Vintimille (Italie), à quelques kilomètres de la frontière française, samedi 13 juin 2015. (JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)