Migrants : le pape François interpelle les chefs d'État

Le souverain pontife a notamment proposé la mise en place de "corridors humanitaires".

France 3

Depuis son élection il y a six ans, le pape François ne manque pas une occasion d'alerter le monde sur le sort des migrants. Il y a encore consacré une messe lundi 8 juillet à la basilique Saint-Pierre de Rome (Italie). Son combat ne varie pas, alors qu'un drame vient de se produire en Libye. "Ce sont les derniers abusés. Les derniers abandonnés qui marchent dans le désert. Ce ne sont pas seulement des migrants, mais des personnes humaines", a rappelé le souverain pontife lors de son homélie.

44 migrants ont été tués en Libye

La semaine dernière, près de Tripoli (Libye), un camp de détention, qui contenait 300 migrants, a été la cible de bombardements. Acte volontaire ou bavure ? Pour l'heure, le bilan est lourd : 44 migrants en provenance de l'Afrique de l'est ont été tués et des dizaines d'autres blessés. La Libye, point de passage des migrants, est aujourd'hui devenue une impasse. Il est désormais impossible de rejoindre l'Italie depuis que les ports sont interdits d'accès aux navires humanitaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
La pape François, le 15 mai 2019, au Vatican.
La pape François, le 15 mai 2019, au Vatican. (VINCENZO PINTO / AFP)