Migrants : le camp de Lesbos, en Grèce, déborde à nouveau

La Grèce se retrouve confrontée une nouvelle fois à un afflux de réfugiés sur l'île de Lesbos, où les conditions de vie se dégradent. Les autorités vont évacuer 2 000 personnes.

France 3

À flanc de collines, entouré par les oliviers, l'immense camp de l'île de Lesbos (Grèce) accueille 9 000 migrants sous des tentes, trois fois plus que prévu. Il y a surtout des Irakiens, des Syriens et des Afghans. Ils ont fui la guerre et la misère, mais leurs conditions de vie ne sont guère meilleures dans ce camp saturé où l'anarchie et l'insalubrité règnent.

600 arrivées en cinq jours

Pour venir jusqu'ici, ces migrants ont emprunté la route de la Méditerranée, via la Turquie et la Grèce. En 2015, c'était la voie la plus utilisée pour rejoindre l'Europe. Depuis, le flux des migrants s'est ralenti, mais il ne s'est jamais arrêté. 600 nouvelles personnes sont arrivées depuis le vendredi 14 septembre. Les migrants représentent 10% de la population de l'île grecque. Pour améliorer le sort de ces migrants, les autorités veulent décongestionner le camp. D'ici la fin septembre, 2 000 demandeurs d'asile de Lesbos devraient être déplacés sur le continent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme marche au milieu de gilets de sauvetage laissés par des migrants, après leur traversée de la mer Egée et leur arrivée sur l\'île grecque de Lesbos (Grèce), le 27 novembre 2015.
Un homme marche au milieu de gilets de sauvetage laissés par des migrants, après leur traversée de la mer Egée et leur arrivée sur l'île grecque de Lesbos (Grèce), le 27 novembre 2015. (HALIT ONUR SANDAL / NURPHOTO)