Cet article date de plus de cinq ans.

Migrants : la Grèce s'inquiète après le blocage des frontières

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Migrants : la Grèce s'inquiète après le blocage des frontières
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

 

En Grèce, les autorités estiment que 70 000 réfugiés pourraient rester sur leur territoire si les blocages aux frontières se poursuivent.

La Macédoine a décidé de limiter l'accès à son pays, face à l'afflux de migrants. France 2 a suivi des réfugiés dans le nord de la Grèce qui marchent depuis deux jours en direction de ce pays. Les deux familles syriennes sont déterminées à rejoindre le nord de l'Europe. Tous savent que la route est encore longue. Les plus jeunes qui ont moins de trois ans sont portés à bout de bras par leurs parents pour franchir les obstacles un par un. Face aux policiers grecs qui surveillent l'accès, ils décident de passer quand même. Débordées, les autorités les laissent passer. Comme eux ils sont des milliers à marcher chaque jour vers la frontière qui se ferme.

Les camps se multiplient 

Le long des routes des camps se multiplient. Les abris des organisations humanitaires ne suffisent plus. Les réfugiés sont installés dans des tentes sommaires.

Impossible pour les réfugiés de rejoindre la Macédoine, car la frontière est fermée. "Ils sont 6 500 à attendre de passer", explique la journaliste Anne-Claire Poignard, envoyée spéciale à Idomeni (Grèce).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.