Migrants : l'Europe se ferme progressivement

L'Allemagne a remis en place provisoirement les contrôles à sa frontière avec l'Autriche. La Hongrie et la République tchèque empêchent l'entrée des migrants dans leur pays.

FRANCE 2

On n'avait pas vu ça depuis 20 ans. Avec les accords de Schengen, il n'y avait plus de points de contrôle à la frontière avec l'Autriche. Depuis ce lundi 14 septembre, le passage des véhicules est à nouveau encadré, et des fouilles sont opérées pour empêcher un nouvel afflux de migrants.
"La police contrôle les personnes et leurs parcours. On vérifie leur nationalité et leurs documents. Si une personne demande l'asile, elle est enregistrée et dirigée vers un endroit approprié", explique le porte-parole de la police allemande.

Un effet domino

L'initiative a été ensuite suivie par la République tchèque, puis la Slovaquie qui ont fermé l'accès depuis l'Autriche. L'accès a été ensuite bouclé avec la Hongrie, d'où proviennent la majorité des migrants via les Balkans. Les exilés se sont précipités vers les derniers points d'entrée, comme à la frontière austro-hongroise. Après un contrôle, la plupart pourront entrer en Autriche in extremis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une famille de migrants à la frontière après la fermeture par les policiers hongrois de l\'accès à la voie ferrée entre la Serbie et la Hongrie à Roszke, le lundi 14 septembre 2015
Une famille de migrants à la frontière après la fermeture par les policiers hongrois de l'accès à la voie ferrée entre la Serbie et la Hongrie à Roszke, le lundi 14 septembre 2015 (MATTHIAS SCHRADER / AP / SIPA )