Migrants : l'Europe cherche des solutions

Les pays du Nord restent opposés à l'accueil des réfugiés.

France 3

Hier refusée, la répartition de quota de migrants par les pays européens est aujourd'hui préconisée par la France. Sous certaines conditions, Angela Merkel, Chancelière d'Allemagne, se dit prête à accueillir le plus gros contingent de réfugiés : "Nous parlons ensemble de comment relever ce challenge en Europe. Quatre ou cinq pays ne peuvent pas assumer seuls toute cette misère".

Les pays de l'Est restent hermétiques

C'est une générosité prudente en France, alors que les capacités d'accueil permettraient théoriquement l'arrivée de 30 000 migrants. Ce sont les pays du Nord qui restent hermétiques à l'accueil des réfugiés. En visite en Italie, David Cameron propose que le Royaume-Uni accepte des milliers de réfugiés supplémentaires, mais refuse d'accepter un quota. Il estime que ce "n’est pas la bonne approche car cela pousse encore les gens à l'exil".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants marchent sur une voie ferrée près de la frontière entre la Serbie et la Hongrie, le 2 septembre 2015.
Des migrants marchent sur une voie ferrée près de la frontière entre la Serbie et la Hongrie, le 2 septembre 2015. (MARKO DJURICA / REUTERS)