Migrants : l'Espagne trop lointaine pour accueillir "l'Aquarius"

L'Espagne est d'accord pour recevoir "l'Aquarius", navire bloqué au large de Malte à la demande de l'Italie avec à son bord 629 migrants secourus en Méditerranée. La situation est chaotique.

Voir la vidéo
France 3

L'Aquarius a coupé ses moteurs en mer depuis 24 heures. À son bord se trouvent 629 migrants entassés, certains au soleil sur le pont. Les humanitaires du bateau ne comprennent pas que Malte et l'Italie leur refuse d'accoster. Le bateau se trouve actuellement à une cinquantaine de kilomètres des côtes maltaises. Le seul pays européen prêt à l'accepter est l'Espagne, mais le périple est long et incertain. À bord de l'Aquarius se trouvent 123 mineurs, 7 femmes enceintes et relativement peu de vivres.

Deux jours de mer, c'est trop long

L'Espagne est trop loin. "Cela signifie qu'il faut deux jours de mer supplémentaires pour aller en Espagne. Ce qui n'est pas possible pour nous. Nous implorons l'Italie de trouver une solution", affirme Antoine Laurent de l'ONG SOS Méditerranée. Mais le nouveau gouvernement reste ferme et assume sa nouvelle politique anti-migrants. Le bras de fer en Méditerranée n'est pas terminé. Pour l'instant, l'UE s'est contentée d'appeler au devoir humanitaire de toutes les parties.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'\"Aquarius\" dans le port de Salerne en Italie, le 26 mai 2017.
L'"Aquarius" dans le port de Salerne en Italie, le 26 mai 2017. (CARLO HERMANN / AFP)