Cet article date de plus de trois ans.

Migrants : Gérard Collomb annonce des renforts "importants" pour le contrôle aux frontières dans les Alpes

Après un week-end marqué par l'action médiatique d'un groupe identitaire et la réponse musclée d'antifascistes italiens, le ministre de l'Intérieur veut déployer de nouveaux renforts sur la frontière.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des gendarmes français face à des manifestants qui tentent de faire passer des migrants à la frontière franco-italienne, le 22 avril 2018, à Montgenèvre. (HANDOUT / LOCALTEAM / AFP)

Des renforts "importants" de forces de l'ordre vont être envoyés dans les Hautes-Alpes, a annoncé dimanche 22 avril le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. Tour à tour, des militants d'un groupuscule d'extrême droite et des activistes antifascistes italiens ont fait du symbolique col de l'Echelle, dans les Hautes-Alpes, le théâtre "de provocations" et "gesticulations", selon Gérard Collomb.

D'un côté, les militants de l'organisation Génération identitaire prétendaient protéger la frontière franco-italienne, de l'autre, des antifascistes italiens ont forcé un barrage de la gendarmerie pour aider des migrants à passer en France. "Face à ces actions inacceptables", Gérard Collomb, dont le projet de loi controversé sur l'asile et l'immigration a été adopté dimanche soir à l'Assemblée nationale, a annoncé "des renforts de police et de gendarmerie importants" afin de "s'assurer du respect absolu du contrôle des frontières".

"Des renforts d'unités mobiles (...) seront déployés dès demain pour assister, sous l'autorité de la préfète des Hautes-Alpes, l’ensemble des services de la sécurité publique et de la gendarmerie territoriale engagés dans cette mission", est-il encore écrit. Selon Beauvau, il s'agit d'un escadron de gendarmerie mobile et d'une demi-compagnie de CRS.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.