Migrants : des heurts à la frontière entre la Grèce et la Macédoine

La police tire des gaz lacrymogènes sur des exilés qui tentent de forcer les barrières de la frontière. Les explications de France 3.

FRANCE 3

À Idomeni, à la frontière greco-macédonienne, une clôture de barbelés est infranchissable depuis ce dernier week-end de février. "Ouvrez la frontière", s'écrient en coeur les migrants. Mais le ton est vite monté ce 29 février. Se saisissant d'un panneau, un groupe a réussi à entrouvrir la frontière sur son point le plus fragile. Casquée et armée de matraques, la police macédonienne est parvenue à contenir la foule en colère.

Près de 6 000 réfugiés coincés

Mais le groupe de migrants est reparti à l'assaut. La police a alors répliqué par des tirs de grenades lacrymogènes. Cela a provoqué la panique au milieu des migrants suffoqués par les gaz. Plus de 6 000 réfugiés sont actuellement coincés en Grèce. L'Autriche et les pays des Balkans ne veulent plus voir de longues files de migrants traverser leur pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants affrontent des policiers grecs à la frontière entre la Grèce et la Macédoine près d\'Idomeni le 3 décembre 2015.
Des migrants affrontent des policiers grecs à la frontière entre la Grèce et la Macédoine près d'Idomeni le 3 décembre 2015. (ALEXANDROS AVRAMIDIS / REUTERS)