Migrants : Bruxelles veut créer une "super Frontex"

Bruxelles propose de mettre en place une nouvelle agence chargée de surveiller les frontières de l'UE. Elle devrait à terme remplacer l'actuel Frontex, avec plus de moyens et des pouvoirs élargis.

France 2

Les arrivées massives de réfugiés, un million cette année, amènent l'UE à prendre une décision audacieuse : la création d'une nouvelle agence des frontières qui remplacera l'ancienne Frontex. Cette agence disposera, si les États membres entérinent sa fondation, de pouvoirs élargis. Une force de réaction rapide, 1 500 hommes, pourra intervenir aux frontières d'un État même s'il ne donne pas son accord préalable, ce qui serait une petite révolution.

Budget et effectifs en hausse

Cette agence bénéficiera aussi d'un budget conséquent, multiplié par trois en cinq ans, 322 millions d'euros à l'horizon 2020 et des effectifs renforcés : 1 000 permanents prévus. Autre nouveauté : un office chargé du retour épaulera les autorités du pays concerné pour reconduire les immigrés illégaux. Tout un dispositif pour sauver le principe de la libre circulation des personnes au sein de l'espace Shengen, l'un des piliers de l'UE.

Le JT
Les autres sujets du JT