Le Mexique refoule 2 300 Honduriens entrés avec une caravane humaine

Un total de 1 064 ressortissants honduriens ont été reconduits par des avions de la Garde nationale et des vols charters, et 1 239 autres ont été rapatriés par la route depuis les Etats du Chiapas et de Tabasco.

Des migrants d\'Amérique centrale repoussés par des membres de la Garde nationale mexicaine, le 23 janvier 2020.
Des migrants d'Amérique centrale repoussés par des membres de la Garde nationale mexicaine, le 23 janvier 2020. (ALFREDO ESTRELLA / AFP)

Le Mexique était une étape dans leur périple vers les Etats-Unis. Quelque 2 300 Honduriens entrés illégalement dans le pays avec une caravane humaine ont été refoulés, ont annoncé les autorités mexicaines, mardi 28 janvier. Le "retour assisté" de ces migrants s'est déroulé du 18 au 27 janvier, ont indiqué le ministère de l'Intérieur et l'Institut national pour la migration (INM).

Un total de 1 064 ressortissants honduriens ont été reconduits par des avions de la Garde nationale et des vols charters, et 1 239 autres ont été rapatriés par la route depuis les Etats du Chiapas et de Tabasco (sud du Mexique).

"En total respect des droits de l'Homme"

Ces migrants, arrivés par le Guatemala, faisaient partie d'une foule de candidats à l'exil baptisée "Caravane 2020" et partie du Honduras. Selon les autorités mexicaines, les expulsions se sont faites "conformément aux lois sur les migrations et en total respect des droits de l'Homme".

Jeudi dernier, des membres de la Garde nationale avaient utilisé des gaz lacrymogènes pour repousser des migrants. Quelque 800 personnes avaient été arrêtées le long de la frontière avec le Guatemala, provoquant des scènes de panique parmi cette caravane, qui comprenait des femmes et des enfants.