Le droit d'asile, un sésame difficile à obtenir

En France, chaque année, 64 000 migrants demandent le statut de réfugié, seuls 22% l'obtiennent.

FRANCE 2

C'est une réalité peu souvent abordée. On évoque souvent le principe du droit d'asile, mais beaucoup moins celui du refus à cette demande. Chaque année, 64 000 migrants demandent le statut de réfugié, seuls 22% l'obtiennent. Selon la loi, les déboutés doivent quitter le territoire français, pourtant, 80% restent en France.

"Je ne peux pas retourner chez moi"

Lorsqu'ils reçoivent leur refus d'asile, les demandeurs doivent normalement quitter le pays dans un délai d’un mois. Interrogée par France 2, une femme congolaise a reçu en février 2015 un document de la préfecture qui lui demande de partir. "Cela ne représente rien du tout pour moi. Parce que je ne peux pas retourner chez moi, je suis en danger". La loi française permet à cette femme de contester son obligation de quitter le territoire. Son avocate a 80 dossiers comme le sien. Les procédures peuvent durer entre deux et cinq ans. Désormais, les autorités se sont engagées à traiter ces dossiers en moins de neuf mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des demandeurs d\'asile albanais sont évacués de leur campement à Lyon (Rhône), avant d\'être relogés, le 18 novembre 2013.
Des demandeurs d'asile albanais sont évacués de leur campement à Lyon (Rhône), avant d'être relogés, le 18 novembre 2013. (JEFF PACHOUD / AFP)