La fraude aux fausses reconnaissances de paternité en plein essor

En 2014, l'Office central pour la répression de l'immigration irrégulière a traité trois fois plus de dossiers qu'en 2013.

Les fausses reconnaissances de paternité ont explosé ces derniers mois. L'année dernière, l'Office central pour la répression de l'immigration irrégulière a traité trois fois plus de dossiers qu'en 2013. Le subterfuge est généralement utilisé par les demandeurs d'asile pour obtenir un titre de séjour.

44 enfants pour un seul père

Une affaire de fraude à la paternité a d'ailleurs été jugée à Paris, en début d'année. Plus de 150 familles nigérianes avaient eu recours à un réseau très structuré. Un père avait même reconnu à lui seul 44 enfants.

L'organisation de ces filières est simple. Des mères, souvent originaires d'Afrique subsaharienne, sont mises en contact avec de faux papas français, appelés à reconnaître leur enfant, né ou non sur le territoire, moyennant une certaine somme d'argent. Un certificat de nationalité française est ensuite remis à la mère qui peut alors prétendre à un titre de séjour.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants africains attendent à Vintimille (Italie), à la frontière française, le 12 juin 2015.
Des migrants africains attendent à Vintimille (Italie), à la frontière française, le 12 juin 2015. (JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)