La France se mobilise pour venir en aide aux migrants

La tragédie qui a frappé le petit Aylan a été un élément déclencheur pour beaucoup. 

FRANCE 2

Au bord du périphérique parisien ce vendredi 4 septembre, une petite dizaine de personnes sont venues aider spontanément des réfugiés syriens. Tous se disent bouleversés depuis hier, par la photo du petit Aylan retrouvé mort sur une plage turque.
Aider les réfugiés c'est même devenu un engagement pour certains. Marie a 25 ans et depuis deux ans, elle héberge un demandeur d'asile dans son appartement. "Pour moi, c'était comme une évidence [...], ça s'est fait très simplement, très facilement", explique-t-elle.

Le dispositif CALM (pour "Comme à la maison"), créé par l'association Singa, permet de mettre en relation des réfugiés mal logés ou sans domicile fixe et des particuliers en ligne. Depuis quelques jours, les propositions d'hébergement affluent dans cette association du nord de Paris : près de 1 000 Français ont déjà fait une offre de logement.

Les villes s'y mettent

"C'est une très bonne nouvelle et ça fait plaisir de voir que les gens sont solidaires comme ça, dans des temps où on peut avoir l'impression qu'on se replie sur soi-même", explique Guillaume Revet, de l'association Singa. Pour l'instant, 50 réfugiés ont fait une demande via l'association. Certaines villes de gauche s'y mettent aussi. Près de Toulouses, onze maires se sont engagés à accueillir des réfugiés dans des logements vacants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants sont secourus, le 27 août 2015, en mer Méditerranée.
Des migrants sont secourus, le 27 août 2015, en mer Méditerranée. (GABRIELE FRANCOIS CASINI / MEDECINS SANS FRONTIERES / AFP)