La France et le Royaume-Uni lancent un "plan d'action" pour lutter contre les traversées de migrants dans la Manche

Ce dispositif prévoit plus de patrouilles, une lutte accrue contre les trafiquants et des efforts de "sensibilisation" auprès des migrants.

Des migrants traversent la Manche sur un canot, le 4 août 2018.
Des migrants traversent la Manche sur un canot, le 4 août 2018. (STR / AFP)

C'est désormais la route empruntée par de nombreux migrants pour rejoindre l'Angleterre. La France et le Royaume-Uni ont lancé un "plan d'action" pour lutter contre les traversées de la Manche, annonce le ministère de l'Intérieur, vendredi 4 janvier. Ce plan d'action prévoit notamment d'augmenter la fréquence des patrouilles de surveillance des ports et du littoral nord, de démanteler les gangs de trafiquants et de sensibiliser les migrants aux dangers que représente la traversée de la Manche. 

En 2018, 71 tentatives de traversées irrégulières d'embarcations ont été recensées (contre 12 en 2017) dont 14 tentatives pour les 10 premiers mois de l'année et 57 tentatives pour les seuls mois de novembre et décembre. Sur ces 71 tentatives, 31 ont échoué, détaille le ministère de l'Intérieur. Au total, 504 migrants ont cherché à franchir la Manche en 2018 et 276 sont parvenus à atteindre les eaux et côtes britanniques. Il s'agit pour la majorité d'entre eux de ressortissants iraniens. L'augmentation de ces tentatives s'explique notamment par la sécurisation renforcée des ports de ferries et des installations Eurotunnel. Ces tentatives de traversées de la Manche sont souvent effectuées sur des embarcations de fortune et se font au péril de la vie des migrants.