Cet article date de plus de huit ans.

La Cour des comptes pointe du doigt la politique d'asile

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
La Cour des comptes pointe du doigt la politique d'asile
La Cour des comptes pointe du doigt la politique d'asile La Cour des comptes pointe du doigt la politique d'asile (FRANCE 2 )
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 2

La procédure serait mal maîtrisée en France. Moins d'un débouté sur 20 serait effectivement reconduit à la frontière.

Une politique d'asile "mal maîtrisée", un "engorgement" des centres d'hébergement, une situation dégradée... Dans un rapport adressé au Premier ministre Manuel Valls, la Cour des comptes s'alarme de l'accueil et de l'hébergement des demandeurs d'asile avant l'année 2014.   
 
L'examen de la demande est une procédure jugée beaucoup trop longue.. Deux ans en moyenne, la Cour des comptes préconise un délai de neuf mois, comme dans la plupart des pays européens.  

Des centres surchargés

L'office de protection des réfugiés met en avant qu'il faut tenir compte de l'héritage du passé. Les délais des procédures ont des conséquences sur l'hébergement des demandeurs d'asile. Actuellement, 275 centres d'accueil sont répartis sur tout le territoire. Problème, ils sont surchargés.
La Cour des comptes craint que cet engorgement ne se reporte sur l'hébergement d'urgence. Enfin, selon le rapport, plus de 96% des personnes déboutées resteraient en France.  

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.