Italie : l’arrivée de 70 migrants en pleine épidémie de coronavirus échaudent l’extrême droite

En Italie, un débarquement de 70 migrants venus de Tunisie sur une plage de Sicile dimanche 24 mai crée des tensions.

France 2

Les partis autour de Matteo Salvini notamment, comme la Ligue, sont très remontés. Ils ont cru au départ que 400 personnes venant de Tunisie avaient débarquer sur une plage de Sicile (Italie) dimanche 24 mai. En examinant mieux les bateaux, ils étaient entre 70 et 80 migrants. Ces personnes rentrent de manière clandestine et n’effectuent pas de quatorzaine ni d’examens de santé, ce qui fait beaucoup protester les Siciliens.

La faute à un décret

Un décret récent autorise la régularisation des travailleurs immigrés qui viennent pour les récoltes agricoles. L’opposition autour de Matteo Salvini pensent que ce décret est un appel d’air et que c’est à cause de lui que des gens partent de Tunisie pour venir en Italie. La police est à la recherche de ces migrants pour, au minimum, les tester au Covid-19, conclut en direct de Rome le correspondant de France Télévisions Alban Mikoczy.

Le JT
Les autres sujets du JT
Matteo Salvini, le 9 juillet 2019 à Mineo, en Italie
Matteo Salvini, le 9 juillet 2019 à Mineo, en Italie (ANDREAS SOLARO / AFP)