Italie : des collégiens menacés d'être brûlés vifs dans un bus échappent au pire

Mercredi 20 mars, un chauffeur de bus a pris en otage 51 collégiens en Italie. L'homme a fait attacher les adolescents sous la menace d'une arme et renversé de l'essence dans son véhicule.

france 2

Au milieu de l'autoroute, des enfants terrifiés évacués in extremis d'un bus scolaire en marche. Grâce à l'intervention de la police, les 51 élèves réussissent à s'enfuir de justesse, quelques secondes avant que le chauffeur ne mette le feu au véhicule. Menacé d'être brûlé vivant avec ses camarades, un collégien a pu téléphoner aux forces de l'ordre juste à temps. "Il a vidé des bidons d'essence sous les sièges, il nous a fait ligoter puis il a confisqué nos téléphones portables", raconte le rescapé.

Le conducteur a voulu venger les migrants morts en Méditerranée

Mercredi 20 mars, le conducteur détourne le bus et annonce aux passagers que personne ne s'en sortira vivant. L'homme d'origine sénégalaise dit que par son geste il veut venger les migrants africains morts en Méditerranée et dénoncer la politique de Matteo Salvini. Les forces de l'ordre finissent par encercler le véhicule et les carabiniers brisent les vitres pour détacher les passagers. Le conducteur a été mis en examen pour tentative d'homicide avec mobile terroriste.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Les enquêteurs examinent les restes calciné du bus, mercredi 20 mars à San Donato (Italie). 
Les enquêteurs examinent les restes calciné du bus, mercredi 20 mars à San Donato (Italie).  (FLAVIO LO SCALZO / AFP)