Isère : les migrants érythréens s’installent

La France s'est engagée à accueillir 32 000 réfugiés en deux ans. Une équipe de France 3 est allée à la rencontre de demandeurs d'asile installés dans un village de l'Isère.

France 3

Un bâtiment anonyme aux pieds des Alpes. Il s'agit d'un centre d'accueil pour réfugiés. Ce matin-là, par plaisir, mais aussi pour meubler ses longues journées d'attente, Moyaed Alwan joue un air de flamenco devant un parterre d'Érythréens. C'est la nationalité la plus représentée dans ce centre de Seyssinet-Pariset (Isère). Moyaed, lui, est Syrien. Il aime la France même si, selon lui, il y a deux écueils : la langue et trouver un travail.

Survivre dans "la jungle"

Initialement, il comptait s'installer en Angleterre. Là-bas, trouver un job est plus facile. Mais un rapide séjour à Calais l'a refroidi. "Quand j'ai vu la situation à Calais, j'ai compris que passer en Angleterre était quasiment impossible. En attendant, vous devez survivre dans un camp qui s'appelle 'la jungle', cela veut tout dire", confie le demandeur d'asile syrien au micro de France 3. Depuis janvier, la France a accueilli 1 000 réfugiés syriens, irakiens ou érythréens. Elle s'est engagée à en recevoir 32 000 d'ici 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT