INFO FRANCEINFO. 2 000 étudiants réfugiés en France pourront bénéficier des bourses d'État à la rentrée

Jusqu'à présent, l'accès à ces bourses était impossible à la plupart d'entre eux.

Accueil spécifique de 20 étudiants réfugiés pour un cursus d\'initiation au français à l\'université Paris Ouest Nanterre le 28 janvier 2016 (photo d\'illustration).
Accueil spécifique de 20 étudiants réfugiés pour un cursus d'initiation au français à l'université Paris Ouest Nanterre le 28 janvier 2016 (photo d'illustration). (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Les étudiants réfugiés en France vont pouvoir, à partir de la rentrée prochaine, bénéficier des bourses universitaires de l'État, a appris franceinfo vendredi 12 avril. C'est la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Frédérique Vidal, qui va l'annoncer à Strasbourg dans la matinée.

Dès le mois de septembre 2019, 2 000 étudiants réfugiés - soit la grande majorité d'entre eux - issus d'une trentaine d'universités vont pouvoir bénéficier de ces aides pour un coût total de huit millions d'euros versés par l'Etat.

La fin d'"une situation absurde"

Jusqu'à présent, ces jeunes - qui ont souvent dû fuir en urgence des pays en guerre - arrivaient d'un pays non-francophone. Ils devaient donc - avant de pouvoir s'inscrire à une licence - passer un diplôme universitaire (un DU), passerelle censée les mettre à niveau notamment dans l'apprentissage de la langue française. Mais ce diplôme universitaire n'étant pas un diplôme national, il ne permettait pas à ces étudiants de pouvoir prétendre à des bourses comme celle du Crous par exemple délivrée sur critères sociaux.

À présent, la validation de ce DU reste toujours nécessaire mais il sera - à partir du mois de septembre - éligible aux bourses du Crous. Les étudiants pourront également désormais faire une demande de logement universitaire. "On veut mettre fin à une situation absurde, une anomalie", a expliqué l'entourage de la ministre Frédérique Vidal.

Accès à la cantine, aux logements étudiants

"Dès la rentrée prochaine, les formations 'DU passerelle - Etudiants en exil' qui accueillent des étudiants réfugiés [...] seront inscrites au registre des formations éligibles aux aides sociales. Ainsi, les étudiants qui y sont inscrits pourront avoir accès aux bourses sur critères sociaux, aux logements étudiants du réseau CROUS, aux aides spécifiques ainsi qu’à la restauration collective."

À noter que les étudiants perdent le droit de toucher le RSA à partir du moment où ils s'inscrivent à la fac. Enfin, on ne sait pas précisément combien d'étudiants étrangers réfugiés étudient en France mais des sources proches du dossier, contactées par franceinfo, affirment que les 2 000 étudiants bientôt concernés par ces aides représentent une très grande majorité du total.