Immigration : les quotas font déjà polémique

À peine présentées, les 20 mesures du gouvernement sur l'immigration font déjà polémique, mercredi 6 novembre. Dans le viseur : les quotas pour l'immigration économique.

france 3

Treize ministres étaient invités à Matignon pour boucler le plan immigration. Une vingtaine de mesures ont été présentées mercredi 6 novembre par Édouard Philippe. Celle des quotas pour certains emplois constitue sans doute la plus emblématique. Un choix critiqué au sein du gouvernement avant même d'être annoncé. "Je n'ai jamais pensé que les quotas étaient la seule réponse. Se donner des lignes directrices, ce n'est pas imposer des quotas obligatoires. Ce que doit rester la France, c'est un pays d'accueil", explique la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, sur la matinale de France Inter.

Un cap fixé par Emmanuel Macron

Quelques heures après, Édouard Philippe relativise les propos de sa ministre. Et depuis Pékin (Chine), Emmanuel Macron s'en mêle et ne mâche pas ses mots pour mettre un terme à ce couac gouvernemental. "Je ne commente pas les propos des ministres. Si on veut que la République tienne debout, le rôle du président de la République n'est pas de commenter les commentaires ou les états d'âme. J'ai fixé un cap, une clarté. Le gouvernement l'applique", explique le chef de l'État. Une mesure qui ne plaît pas chez les députés de l'aile gauche de la majorité. Ce plan immigration prévoit également pour les demandeurs d'asile une carence de trois mois avant d'accéder à la protection universelle maladie (Puma).

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe présentant les 20 mesures du gouvernement sur l\'immigration, à Matignon (Paris), le 6 novembre 2019. 
Le Premier ministre Edouard Philippe présentant les 20 mesures du gouvernement sur l'immigration, à Matignon (Paris), le 6 novembre 2019.  (CHARLES PLATIAU / AFP)