Immigration : l'afflux des mineurs isolés pèse en Isère et en Haute-Garonne

L'Aide sociale à l'enfance prend une part de plus en plus importante dans le budget des départements depuis l'arrivée la multiplication d'enfants étrangers sans parents. Illustrations en Haute-Garonne et en Isère.

Voir la vidéo
France 3

Apprentissage du français, cours de mathématiques, l'Aide sociale à l'enfance a pour mission d'intégrer les mineurs isolés. Mais en Haute-Garonne, leur nombre a plus que doublé en quatre ans. Le département compte désormais 17 centres d'hébergement. Pas un département n'échappe à cette problématique. Mais faute de moyens, leur accueil devient de plus en plus difficile à assurer.

Dix fois plus de mineurs en trois ans

En Isère, le nombre de mineurs isolés étrangers a été multiplié par dix en trois ans. Les élus réclament des aides. "On ne peut pas continuer à multiplier chaque année notre budget par dix sans n'avoir aucune maîtrise sur le flux des arrivées", déplore Sandrine Martin-Grand, vice-présidente LR du conseil départemental en charge de l'enfance. En France, plus de 25 000 mineurs isolés sont aujourd'hui pris en charge par les services d'aide à l'enfance.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des mineurs isolés dans une structure de l\'Aide sociale à l\'enfance
Des mineurs isolés dans une structure de l'Aide sociale à l'enfance (France 3)