Hollande et Merkel préparent le sommet de Bruxelles

C'est la plus grave crise migratoire que l'Europe a connu depuis son histoire. La France et l'Allemagne se sont rencontrés pour se mettre d'accord avant le sommet de lundi à Bruxelles.

FRANCE 3

Comment éviter que l'espace Schengen n'explose ? Comment faire pour que la Turquie respecte ses engagements ? Ce sont les questions dont vont devoir débattre lundi 7 mars les pays membres de l'Union européenne face à l'afflux des migrants. Depuis janvier, 130 000 hommes et femmes sont arrivés en Europe. Donner l'image d'un couple uni qui ne souffrira plus la moindre cacophonie sur la crise des réfugiés, c'était le but de la rencontre entre François Hollande et Angela Merkel. Le couple franco-allemand entend peser pour que la Turquie monte la garde aux frontières extérieures de l'Europe à hauteur des 3 millions d'euros qui lui ont été alloués.

La Turquie, gardienne des portes de l'Europe

La Turquie compte déjà 2 millions et demi de réfugiés sur son territoire. Elle doit désormais accepter d'accueillir temporairement les migrants refoulés par les hot spots grecs. Les autorités turques étaient prêtes à signer des accords d'aide au retour avec 14 pays. Reçus par Recep Tayyip Erdogan, le président du Conseil européen se dit optimiste. "Pour la première fois je peux voir un consensus émerger", s'est félicité Donald Tusk. L'avenir de l'espace Schengen repose plus que jamais sur les capacités de la Turquie à garder les portes de l'Europe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Angela Merkerl et François Hollande à l\'Elysée, le 4 mars 2016.
Angela Merkerl et François Hollande à l'Elysée, le 4 mars 2016. (MAXPPP)