France-Allemagne : comment expliquer les différentes visions sur l'accueil des migrants ?

Les pays sont de taille comparable, mais les états d'esprit concernant l'accueil des réfugiés sont bien différents. France 2 fait le point.

FRANCE 2

En Allemagne les migrants sont accueillis à bras ouverts. En France, beaucoup sont en situation d'errance. Les pays ont deux approches différentes. D'abord pour des raisons économiques.
La première puissance européenne manque de main-d'oeuvre, or les réfugiés qui se pressent en Allemagne sont pour certains jeunes et qualifiés. Le pays a intérêt à recruter ces ingénieurs, ces techniciens, ces artisans à un moment où son taux de chômage n'a jamais été aussi bas : 6,4% contre 10,5% en France.  

Le pays n'a pas le choix

Viennent ensuite des raisons démographiques. L’Allemagne a un taux de fécondité trop bas avec 1,4 enfant par femme. La France, à l'inverse, est championne de la fertilité avec un taux de 2,01. À l'horizon 2030, il manquera six millions d'actif dans le pays d'Angela Merkel. Pour garantir sa prospérité et payer ses retraites, le pays n'a donc pas le choix. Enfin, il fait tout pour tourner la page de son passé obscur pour se poser en modèle d'humanisme.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants arrivent à la gare de Munich (Allemagne), le 6 septembre 2015.
Des migrants arrivent à la gare de Munich (Allemagne), le 6 septembre 2015. (MICHAEL DALDER / REUTERS )