États-Unis : un migrant survit à trois heures de vol dans un train d’atterrissage

Publié
États-Unis : un migrant survit à trois heures de vol dans un train d’atterrissage
France 2
Article rédigé par
J. Coulais, V. Huon - France 2
France Télévisions

Aux États-Unis, un clandestin a survécu à trois heures de vol, caché dans un train d’atterrissage. L’avion ralliait le Guatemala à Miami.

C’est un voyage qui semble irréel. Tellement, que l’homme est hagard, mais vivant. Sonné, il tombe sur le tarmac. "Il a survécu, il a survécu !", s’étonnent les employés de l’aéroport, qui n’en reviennent pas. Peu de clandestins survivent au voyage. Caché dans ce tout petit espace dans le train d’atterrissage de l’avion, l’homme a été soumis à des températures extrêmes pendant trois heures.

Risque d'hypothermie

Entre le Guatemala et la ville de Miami en Floride (États-Unis), il aurait pu mourir d’hypothermie, de manque d’oxygène ou chuter de l’avion, au moment où celui-ci sortait ses roues. Par une chance incroyable, ce clandestin s’en est sorti vivant. Arrêté par les gardes-frontières, l’homme de 26 ans a été conduit à l’hôpital pour un examen médical. Aux États-Unis depuis 1947, au moins 129 clandestins ont été retrouvés cachés dans des avions commerciaux, 29 seulement ont survécu.



Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.