États-Unis : les enfants de migrants enfermés dans des cages

Les images d'enfants entassés dans des cages, dans des centres de rétention pour migrants, ont choqué l'opinion publique aux États-Unis.

"On a eu faim, froid. C'est comme si c'était une punition pour être entré dans leur pays (...) Parce qu'on dort par terre, on ne nous donne rien". Ce témoignage, c'est celui d'un migrant entré aux États-Unis avec son fils. Un autre enfant, Javier, a lui perdu tous ses repères durant les 5 jours de détention. "C'était comme être enfermé dans les cages où on met les poulets. On était tout serrés, je ne savais jamais si c'était le jour où la nuit", se rappelle-t-il.

Emprisonnés dans des cages, séparés de leurs parents

Chaque jour, ils sont des centaines à être incarcérés aux États-Unis. Pour être avoir franchi illégalement la frontière, ils sont enfermés dans des centres de rétention. Des endroits ultra-secrets. En 2018, des images tournées dans un centre ont choqué l'Amérique. Des enfants en cage, emprisonnés et séparés de leurs parents, quel que soit leur âge.

L'un d'entre eux, Carlos, est mort dans l'un de ces centres après qu'on lui avait diagnostiqué une grippe. Il a perdu la vie en une nuit. Son frère, qu'il rejoignait, pointe une violation de la loi. En effet, la durée maximale de détention est de 3 jours pour les enfants. Carlos est resté deux fois plus longtemps.

Des migrants qui se dirigent vers les États-Unis, après avoir passé la frontière entre le Honduras et le Guatemala, le 15 janvier 2019.
Des migrants qui se dirigent vers les États-Unis, après avoir passé la frontière entre le Honduras et le Guatemala, le 15 janvier 2019. (ORLANDO SIERRA / AFP)