Cet article date de plus de trois ans.

En Libye, des migrants sont kidnappés, torturés et filmés pour obtenir une rançon

Les images, choquantes, montrent des tortionnaires en train de battre des hommes soudanais, leur demandant d'implorer leur famille pour de l'argent. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des migrants dans un centre de détention dans le sud de Benghazi, en Libye, le 2 décembre 2017.  (ABDULLAH DOMA / AFP)

Les images, choquantes, circulent sur les réseaux sociaux. Des vidéos qui montrent des migrants soudanais ayant été kidnappés en train d'être torturés, en Libye, ont été envoyées à leurs familles afin d'obtenir une rançon, rapporte CNN (lien en anglais), jeudi 25 janvier. Ces proches ont partagé ces vidéos sur internet afin d'alerter les autorités. 

Mercredi 24 janvier, une opération de police a permis l'arrestation de quatre hommes et la libération de sept Soudanais, retenus prisonniers dans la ville de Syrte, a annoncé un communiqué des autorités libyennes. Elles décrivent "les images insoutenables tournées par des criminels dépourvus d'humanité, torturant des travailleurs, les brûlant, afin de faire pression sur les familles et de faire du chantage, demandant une rançon en échange de leur liberté". 

Le 14 novembre, CNN avait déjà publié des images montrant des ventes aux enchères d'êtres humains dans une maison près de Tripoli, en Libye. Il s'agissait alors de migrants nigérians. Face à cette situation, le haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al-Hussein, a vivement dénoncé la détérioration des conditions de détention des migrants en Libye, jugeant "inhumaine" la coopération de l'Union européenne avec ce pays. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.