Dix-sept migrants retrouvés morts sur un bateau au large des îles Canaries

Trois survivants ont été transportés dans un hôpital de Tenerife.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un navire dans le port d'Arguineguín, dans les îles Canaries, le 26 octobre 2020. (BYRMO CAROLINA / AFTONBLADET / TT NEWS AGENCY / AFP)

Dix-sept personnes ont été retrouvées mortes sur un bateau transportant des migrants au large des îles Canaries. Trois ont été sauvées, ont annoncé les secours en mer espagnols lundi 26 avril au soir. Le bateau a d'abord été repéré par un avion de l'armée espagnole à quelque 265 milles (environ 500 km) au sud-est de l'île d'El Hierro, la plus petite des Canaries, et un navire de secours en mer a été envoyé dans la zone. Les trois survivants, deux hommes et une femme, ont été transportés par un hélicoptère de l'armée espagnole vers un hôpital de l'île de Tenerife, selon le service local des secours dans un tweet. Un des hommes se trouve dans un état grave, souffrant de "déshydratation sévère".

Plus de 1 850 morts dans cette zone en 2020

Tous les naufragés étaient des Africains subsahariens, mais la provenance de leur embarcation n'a pas été établie.

Plus tôt ce mois-ci, quatre personnes ont été retrouvées mortes dans un bateau qui transportait 23 personnes, au sud d'El Hierro. La traversée maritime vers les îles atlantiques à partir de la côte marocaine est de plus de 100 kilomètres, mais c'est une route dangereuse en raison de forts courants, tandis que les navires sont généralement surchargés et en mauvais état. L'année dernière, 1 851 personnes ont péri sur cette route, selon l'ONG Caminando Fronteras, qui assure le suivi des flux de migrants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.