Migrants : retrouvez les annonces du gouvernement

Bernard Cazeneuve a pris la parole, mercredi, après le conseil des ministres, pour détailler les mesures que le gouvernement compte prendre pour accueillir les migrants. 

Des migrants africains attendent à Vintimille (Italie), à la frontière française, le 12 juin 2015.
Des migrants africains attendent à Vintimille (Italie), à la frontière française, le 12 juin 2015. (JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Face à l'urgence, le gouvernement a décidé de prendre des mesures. Le ministre de l'Intérieur a présenté, mercredi 17 juin, un plan d'amélioration de la prise en charge des migrants en conseil des ministres. 

 Des nouvelles places d'hébergement. Le plan met l'accent sur la création de plus de 10 000 nouvelles places d'accueil pour les réfugiés politiques et les demandeurs d'asile. 

 Eviter les campements. Ces mesures doivent permettre "d'éviter que ne se forment des campements précaires qui sont indignes de notre pays et qui posent des problèmes sanitaires et de sécurité", avait détaillé, mardi, le Premier ministre, Manuel Valls.

 "Nous avons une réponse. Nous avions réclamé un plan d'urgence pour l'hébergement et l'accueil des réfugiés et des demandeurs d'asile. C'est une réponse d'ampleur jamais mise en œuvre jusqu'à présent", s'est félicité le directeur général de France terre d'asile, Pierre Henry.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MIGRANTS

23h15 : Des heurts violents ont encore éclaté aujourd'hui entre migrants et force de l'ordre à Calais. France 3 était sur place.

(FRANCE 3)

21h17 : Le Premier ministre serbe, Aleksandar Vucic, se déclare "surpris et choqué" par la décision prise par la Hongrie de fermer sa frontière avec la Serbie en raison de l'afflux de migrants clandestins, notamment syriens. "La solution n'est pas de dresser des murs", a lâché le Premier ministre.

17h42 : A Calais (Nord), un CRS tente d'empêcher des migrants d'aller se cacher dans les remorques de camions pour passer la frontière et se rendre au Royaume-Uni.



(PHILIPPE HUGUEN / AFP)

17h11 : Le pape François a mis en cause les gouvernements, organisations et individus qui "ferment les portes aux migrants" lors d'un discours sur la place Saint-Pierre. "Nous prions pour tant de nos frères et sœurs qui cherchent refuge loin de leurs terres, qui veulent une maison où vivre sans peur, pour que soit respectée leur dignité", a lancé François à la foule. Plus de précisions dans notre article.




(ALBERTO PIZZOLI / AFP)



16h43 : Le directeur de l'Ofpra, Pascal Brice, a accordé un entretien à France 2. Il revient sur l'actualité brûlante des migrants à La Chapelle à Paris, à Menton ou à Calais, mais aussi sur les dispositifs européens concernant les rescapés de Méditerranée.

(FRANCE 2)

16h07 : Relogé jeudi soir dernier par la mairie de Paris, Mamadou, un migrant guinéen de 22 ans, a préféré retourner dormir dans la rue plutôt que de rester dans le centre d'hébergement de Nanterre. Contacté par francetv info, il s'explique : "Vraiment, c'était dégueulasse, on ne pouvait pas rester là-bas." Le récit de notre journaliste Thomas Baïetto.




(MAXPPP)

14h11 : Des touristes néo-zélandais ont filmé une scène devenue presque banale à Calais, a repéré France 3 Nord-Pas-de-Calais. On y voit des migrants prendre d'assaut un camion sur la rocade de la ville.

13h39 : Le gouvernement a dévoilé un plan pour l'accueil des migrants, prévoyant au total la création de 10 500 nouvelles places d'accueil, dont 4 000 places d'hébergement supplémentaires pour les demandeurs d'asile, qui seront créées courant 2016, a annoncé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Il y aura aussi 5 000 places pour les réfugiés et 1 500 places d'hébergement d'urgence pour les migrants vivant dans des campements. Explications dans notre article.

12h51 : Sylvia Pinel, ministre du Logement, annonce pour les réfugiés statutaires plus 5 000 places supplémentaires de logement accompagné, mobilisées sur les deux prochaines années.

12h50 : "Ce plan vise à être plus efficace en matière d'immigration irrégulière. Dans la crise migratoire que nous vivons, les places de rétention dont nous disposons doivent être utilisées à plein."

Bernard Cazeneuve assure que les migrants en situation irrégulière seront reconduits à la frontière et que les préfets vont intensifier leurs efforts en ce sens. C'est, dit-il, une condition sine qua none pour assurer un accueil "dans des solutions humaines" des migrants demandeurs d'asile.

12h50 : Le ministre de l'Intérieur annonce la création de 4 000 places d'accueil supplémentaires d'ici à début 2016.

12h13 : Bernard Cazeneuve s'exprime actuellement et présente un plan d'amélioration de la prise en charge des migrants en conseil des ministres. Suivez ses annonces dans notre direct.