DIRECT. Deux camps de migrants en cours d'évacuation par la police à Calais

Un campement de 350 migrants a déjà été évacué ce matin dans le nord de Paris.

Le campement de migrants de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris, lundi 1er juin 2015.
Le campement de migrants de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris, lundi 1er juin 2015. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / ANADOLU AGENCY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Après Paris, Calais. Deux campements de migrants sont en cours d'évacuation par les autorités, mardi 2 juin, a annoncé la préfecture, confirmant une information de France 2 et France 3. Plus tôt dans la matinée, une opération de police de grande ampleur a eu lieu pour évacuer le campement de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris. Plus de 350 migrants, essentiellement originaires d'Afrique de l'Est, s'y étaient installés dans des conditions d'hygiène déplorables. Suivez la situation en direct.

A Calais, deux campements sont en cours d'évacuation. Plusieurs dizaines de CRS se sont déployés sur le squat Vandamme, l'un des plus importants de la ville, ainsi que sur le squat "Leader Price", a confirmé la préfecture. 

A Paris, le camp installé sous le métro aérien boulevard de la Chapelle a été évacué. L'opération s'est terminée en fin de matinée. Le préfet de police a assuré que l'opération serait accompagnée "de propositions d'hébergement individualisées". La ville de Paris devait loger dans des hôtels 74 personnes dont les mineurs présents sur le camp. L'emplacement doit être ensuite nettoyé et une veille assurée sur le site. 

A Paris, parmi les personnes évacuées, environ 160 relèvent de l'asile et 200 sont "en transit" pour d'autres destinations, la Grande-Bretagne ou les pays nordiques essentiellement. C'est ce qui ressort d'une opération de diagnostic menée sur place jeudi par les pouvoirs publics et les associations d'aide aux migrants, afin de déterminer qui relevait de tel ou tel type d'hébergement. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MIGRANTS

22h11 : "C'est une opération humanitaire, pas une opération de police." Pendant que des bus remplis de migrants quittent la zone, Pierre Henry, directeur général de l'association France-Terre d'Asile, répond aux journalistes : "Cela devait se terminer. On ne pouvait pas laisser perdurer une situation indigne", lâche-t-il devant les micros, près de la station de métro La Chapelle. Reportage de notre journaliste Ilan Caro, lors de l'évacuation d'un camp de migrants.




(AURÉLIEN MORISSARD / CITIZENSIDE.COM / AFP)

17h59 : Les migrants tentent tout, à Calais, pour monter à bord des camions partant pour l'Angleterre. "Dès qu'on arrive à Calais, on a une boule au ventre", témoignent des chauffeurs routiers auprès de francetv info.




(HO / CMS / AFP)

15h24 : "Je me noyais vague après vague, j'ai avalé des tonnes d'eau (...) Je me suis dit, il faut que je tienne". Zhang Hui, 43 ans, fait partie des rares rescapés d'un navire de croisière qui a sombré dans le fleuve Yangzi Jiang. Il raconte son calvaire dans la presse chinoise.

13h52 : Bruxelles se dit prêt à discuter des modalités de répartition des demandeurs d'asile dans l'UE, après le rejet d'une première proposition par Berlin et Paris, indique le commissaire européen aux affaires intérieures, Dimitris Avramopoulos.

La Commission européenne avait demandé la semaine dernière aux pays membres de l'UE de prendre en charge 40 000 demandeurs d'asile originaires de Syrie et d'Erythrée arrivés en Italie et en Grèce, ainsi que 20 000 réfugiés syriens.

13h05 : En plus des évacuations à Calais, environ 380 migrants ont été évacués ce matin d'un campement de 250 tentes à Paris. Francetv info vous détaille ce qu'il faut savoir sur cette évacuation.




(MAXPPP)

12h41 : Le squat Vandamme et le camp dit "Leader Price" ont été démantelés, ce matin. Environ 140 personnes ont été évacuées, selon la préfecture. Francetv info résume ce que l'on sait de l'évacuation de ces deux camps.




(PHILIPPE HUGUEN / AFP)

11h43 : A Paris, l'opération d'évacuation du campement installé près du métro La Chapelle est totalement terminée. La mairie va prendre en charge une petite partie des 380 migrants, indique Anne Hidalgo, la maire.

11h40 : Les opérations d'évacuation sont presque terminées à Calais. Dans le squat Vandamme, une cinquantaine de personnes interpellées vont être placées en rétention administrative et devraient être envoyées vers différents centres de rétention, explique à francetv info Gilles Debove, du syndicat Unité SGP FO. Il confirme également qu'une trentaine de personnes ont été interpellées au squat Leader Price

11h05 : Bonjour, j'habite Calais depuis six ans, et je confirme que les policiers ont un courage incroyable pour tenter de calmer la situation au jour le jour... Tous les matins, tous les après-midis et tous les soirs, ils sont sur le terrain pour éviter un accident. Soutien total à nos forces de l'ordre !

11h05 : Dans les commentaires, un habitant de Calais tient à saluer le comportement des forces de l'ordre. Policiers, gendarmes, CRS déplorent des conditions de travail de plus en plus difficiles, alors que le nombre de clandestins ne cesse d'augmenter, comme nous l'expliquons dans ce reportage.

11h00 : Pendant ce temps, à Calais, au squat dit "Leader Price", 35 migrants, majoritairement des Erythréens, ont été arrêtés, et une quarantaine de personnes se sont "sauvées dans la nature", explique Christian Salomé, de l'association L'Auberge des migrants, à francetv info.

10h57 : Le préfet de police de Paris, Bernard Boucault, donne une conférence de presse sur l'évacuation du campement de migrants à Paris. Notre journaliste Ilan Caro rapporte ses propos.

10h35 : L'évacuation du campement de la Chapelle à Paris, où plus de 350 migrants étaient installés sous le métro aérien, s'est déroulée ce matin. "Des solutions sont mobilisées pour toutes les personnes recensées dans ce campement, que ce soient des places en centres d'accueil pour demandeurs d'asile, ou des places en centre d'hébergement", a indiqué Bruno Morel, directeur général d'Emmaüs.



(APTN)

10h12 : A Calais (Pas-de-Calais), deux camps de migrants sont évacués. Le squat Vandamme, où plusieurs dizaines de CRS sont déployés, et le squat "Leader Price". La préfecture confirme cette information de France 2 et de France 3.

09h44 : Cette évacuation de migrants à Paris répond à "une exigence sanitaire", a justifié la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, invitée de France Info ce matin.

(FRANCE INFO)

09h40 : @CitoyenDeFrance : Mon collègue Ilan Caro présent sur place a posé la question à Pierre Henry, directeur général de France Terre d'Asile. Voici sa réponse.

09h39 : Evacués pour aller où ?

09h38 : Les derniers bus avec des migrants du campement du quartier de la Chapelle à Paris partent, selon notre envoyé spécial et un journaliste de Libération.

09h12 : L'évacuation du camp de migrants installé dans le quartier de la Chapelle à Paris est toujours en cours. Notre journaliste Ilan Caro est sur place, et précise que le directeur général de France Terre d'Asile considère que c'est une "opération humanitaire".

08h00 : "Le démantèlement du camp répond à une exigence en termes sanitaires."

Invitée de France Info, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, réagit à l'évacuation des 380 migrants installés dans le quartier de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris.

07h51 : L'évacuation des migrants qui campent près du métro La Chapelle à Paris se poursuit. Des journalistes sur place donnent des précisions sur ce qui se passe.

07h48 : L'opération de police menée pour évacuer le campement de la Chapelle à Paris, où environ 380 migrants sont installés sous le métro aérien, se poursuit, selon des journalistes présents. Les migrants sont rassemblés sur le terre-plein central au centre d'un périmètre par les forces de l'ordre.

Cette évacuation, qui intervient après huit mois de campement, était attendue, rappelle France 3 Paris Ile-de-France.

07h47 : Sous le métro aérien, à la station La Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris, 380 migrants survivent dans un camp de fortune. Ils sont en train d'être évacués, affirme iTélé.