Migrants à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie : une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU aura lieu jeudi

Plusieurs milliers de personnes stationnent à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne dans l'espoir d'entrer dans l'UE. Des troupes des deux pays sont stationnées de part et d'autre de la ligne de démarcation, et la tension est vive.

Des policiers et militaires polonais contrôlent des véhicules entre Sokolka et Kuznica (Pologne), le 10 novembre 2021.
Des policiers et militaires polonais contrôlent des véhicules entre Sokolka et Kuznica (Pologne), le 10 novembre 2021. (WOJTEK RADWANSKI / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La crise est toujours vive à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne, où des milliers de migrants tentent d'accéder au territoire de l'Union européenne. Ce face-à-face prend un tour diplomatique, mercredi 10 novembre, avec l'annonce d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur cette crise de migrants, qui se tiendra, jeudi, à la demande de l'Estonie, de la France et de l'Irlande.

>> Ce direct est terminé.

De nouvelles sanctions européennes. L'UE va étendre ses sanctions contre la Biélorussie, accusée d'orchestrer cet afflux de migrants aux frontières de l'Europe. "Au début de la semaine prochaine, il y aura un élargissement des sanctions" contre Minsk, a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Angela Merkel téléphone à Vladimir Poutine. La chancelière allemande a demandé au président russe "d'agir" contre "l'instrumentalisation" des migrants par le régime biélorusse, selon son porte-parole. Le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, s'est dit favorable à de nouvelles sanctions de l'UE contre le régime d'Alexandre Loukachenko, mercredi. Il accuse le dirigeant d'exploiter "sans scrupule" les migrants en les envoyant à la frontière polonaise.

Une cinquantaine de migrants arrêtés par la Pologne. Varsovie a annoncé, mercredi, avoir lancé un coup de filet contre des migrants massés à la frontière avec la Biélorussie. Les autorités polonaises ont signalé une hausse des tentatives de traverser la frontière et affirmé que certaines avaient réussi, sans en préciser le nombre.

La Biélorussie accuse l'Occident d'orchestrer la crise migratoire. "En vue d'une cinquième série de sanctions, dont ils parlent déjà à l'Ouest, le prétexte utilisé cette fois est la crise migratoire provoquée par l'UE et ses membres frontaliers du Bélarus", a déclaré le chef de la diplomatie biélorusse, lors d'une rencontre avec son homologue russe à Moscou.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BIELORUSSIE

16h09 : Ce direct est terminé pour ce soir. En attendant sa reprise, à 6 heures, n'hésitez pas à consulter nos articles. Voici ce qu'il faut retenir de l'actualité :

Ses protestations innocence n'auront pas convaincu la cour. Yacine Mihoub a été condamné aux assises de Paris à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre en 2018 de Mireille Knoll, un crime "au caractère antisémite".

"On nous a fait la guerre, nous avons répondu" : entendu comme témoin au procès sous haute sécurité des attentats du 13 novembre 2015, l'ancien président François Hollande a justifié sa politique étrangère au Moyen-Orient et répondu aux polémiques.

• L'avocat Fabrice Di Vizio, qui multiplie depuis plus d'un an les recours massifs contre la gestion gouvernementale de la crise sanitaire, est visé par une procédure disciplinaire de l'Ordre des avocats de Paris, inspirant le scepticisme de certains de ses pairs.

• Les deux plus importants pollueurs du monde s'accordent sur la question du climat. La Chine et les Etats-Unis ont conclu une "déclaration conjointe sur le renforcement de l'action climatique", a annoncé à Glasgow (Royaume-Uni) l'émissaire chinois pour le climat, Xie Zhenhua.

• L'Estonie, la France et l'Irlande ont demandé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur la crise de migrants à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, qui devrait se tenir jeudi dans l'après-midi.

20h02 : Voici le point sur l'actualité en ce début de soirée :

• L'Estonie, la France et l'Irlande ont demandé une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU sur la crise de migrants à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie, qui devrait se tenir demain dans l'après-midi.

• Vingt-quatre heures après sa disparition en Mayenne, la joggeuse de 17 ans a été retrouvée vivante, hier, à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe). Elle a pu ce soir retrouver sa famille. L'enquête se poursuit pour tenter de comprendre les circonstances de sa disparition.

• Le pass sanitaire des plus de 65 ans sera désactivé, en l'absence d'une dose de rappel, "6 mois et 5 semaines" après la précédente injection, à partir du 15 décembre, a précisé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

• Les deux plus importants pollueurs du monde s'accordent sur la question du climat. La Chine et les Etats-Unis ont conclu une "déclaration conjointe sur le renforcement de l'action climatique", a annoncé à Glasgow (Royaume-Uni) l'émissaire chinois pour le climat, Xie Zhenhua.

18h57 : Des milliers de migrants arrivés avec un visa biélorusse dans l'espoir de gagner l'Union européenne se trouvent actuellement massés à la frontière polonaise. L'accès au site est interdit aux journalistes, mais des images diffusées par les autorités des deux pays montrent des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants sous tentes ou à même le sol, tentant de se réchauffer autour de feux par des températures proches de 0°C. Notre journaliste Fabien Magnenou s'y est rendu et nous raconte comment ces personnes sont piégées, ne pouvant ni entrer en Pologne ni rebrousser chemin.

18h54 : Le Conseil de sécurité de l'ONU se réunira en urgence demain pour évoquer la crise migratoire à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne.

18h08 : Il est l'heure de faire un petit point sur l'actualité :

• Angela Merkel s'est adressée à Vladimir Poutine. La chancelière allemande a demandé au président russe "d'agir" contre "l'instrumentalisation" des migrants par le régime biélorusse, a déclaré son porte-parole Steffen Seibert.

• Vingt-quatre heures après sa disparition en Mayenne, la joggeuse de 17 ans a été retrouvée vivante, hier, à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe). L'enquête se poursuit pour tenter de comprendre les circonstances de sa disparition.

• Le premier projet de résolution de la COP26 encourage les pays à réviser à la hausse leurs engagements de réduction d'émissions de gaz à effet de serre dès 2022, soit trois ans avant la date prévue par l'accord de Paris.

• Le pass sanitaire des plus de 65 ans sera désactivé, en l'absence d'une dose de rappel, "6 mois et 5 semaines" après la précédente injection, à partir du 15 décembre, a précisé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

• François Hollande, l'ancien président de la République s'exprime au procès des attentats du 13-Novembre. Il est cité comme témoin par l'association de victimes Life for Paris, partie civile. Son audition doit débuter à 12h30 devant la cour d'assises spéciale de Paris.

15h54 : Semaine de grandes premières pour Hugo Gaston. Après son entrée dans le Top 100 du classement ATP, le Toulousain a été sélectionné pour la première fois en équipe de France de Coupe Davis.



(JEAN CATUFFE / DPPI via AFP)

15h19 : "Il est clair que ce à quoi nous sommes confrontés ici, c'est à une manifestation de terrorisme d'État", a déclaré le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, lors d'une conférence de presse conjointe avec le président du Conseil européen Charles Michel.

15h24 : C'est l'heure de faire un petit point sur l'actualité :

• "Ce que fait le régime biélorusse, c'est du trafic d'êtres humains", a déclaré Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, lors du compte-rendu du Conseil des ministres, aujourd'hui, alors que des milliers de migrants sont massés à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne. Les réactions de représentants européens sont nombreuses aujourd'hui.

• L'homme placé en garde à vue lundi soir après la disparition de la joggeuse de 17 ans en Mayenne, retrouvée vivante, a été mis hors de cause, a annoncé la procureure de Laval.

• Le premier projet de résolution de la COP26, publié aujourd'hui, encourage les pays à réviser à la hausse leurs engagements de réduction d'émissions de gaz à effet de serre dès 2022. Soit trois ans avant la date prévue par l'accord de Paris de 2015, qui fixait la révision des contributions nationales (NDC) à tous les cinq ans.

• Le pass sanitaire des plus de 65 ans sera désactivé, en l'absence d'une dose de rappel, "6 mois et 5 semaines" après la précédente injection, à partir du 15 décembre, a précisé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

François Hollande est attendu au procès des attentats du 13-Novembre, où il a été cité comme témoin par une association de victimes. Vous pourrez suivre son témoignage dans notre direct.

13h57 : "Ce que fait le régime biélorusse, c'est du trafic d'êtres humains", a déclaré Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, lors du compte-rendu du Conseil des ministres, aujourd'hui, alors que des milliers de migrants sont massés à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne.



(XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

13h37 : Le long de la frontière orientale de l'Union européenne, ils sont 3 à 4 000 migrants officiellement, mais sans doute davantage. Devant les barbelés qui séparent la Biélorussie de la Pologne, des camps de migrants sont occupés principalement par des Kurdes du Moyen-Orient.

13h31 : Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki accuse la Biélorussie de "terrorisme d'Etat".

13h00 : Avant d'aller déjeuner, un petit point sur l'actualité :

• La Russie rejette les accusations du Premier ministre polonais, qui accuse Moscou d'être le commanditaire de la crise migratoire à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie.

L'homme placé en garde à vue lundi soir après la disparition de la joggeuse de 17 ans en Mayenne, retrouvée vivante, a été mis hors de cause, a annoncé la procureure de Laval.

• Le premier projet de résolution de la COP26 encourage les pays à réviser à la hausse leurs engagements de réduction d'émissions de gaz à effet de serre dès 2022, soit trois ans avant la date prévue par l'accord de Paris.

• Le pass sanitaire des plus de 65 ans sera désactivé, en l'absence d'une dose de rappel, "6 mois et 5 semaines" après la précédente injection, à partir du 15 décembre, a précisé le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

François Hollande est attendu au procès des attentats du 13-Novembre, où il a été cité comme témoin par une association de victimes. Vous pourrez suivre son témoignage dans notre direct.

13h17 : Angela Merkel a demandé au président russe Vladimir Poutine "d'agir" contre "l'instrumentalisation des migrants par le régime de Biélorussie".

13h01 : La Biélorussie accuse l'Occident d'orchestrer la crise migratoire en cours à la frontière polonaise. Le chef de la diplomatie biélorusse Vladimir Makeï a dit espérer un "travail renforcé" avec la Russie, son principal allié, notamment "une réaction commune" face "aux actes inamicaux" visant son pays.

13h02 : Une journaliste de Minsk publie sur Twitter une vidéo sur la façon dont les migrants sont emmenés, en taxi, depuis la Biélorussie à la frontière avec la Pologne.

13h02 : La Pologne annonce avoir lancé un coup de filet contre les migrants massés à la frontière avec la Biélorussie, et procédé à plus d'une cinquantaine d'arrestations. "Au cours des dernières 24 heures, la police a détenu plus de 50 personnes près de Bialowieza après qu'elles ont traversé illégalement la frontière", a déclaré le porte-parole de la police régionale.

13h02 : Plus de 50 migrants ont été arrêtés près de la frontière avec la Biélorussie, annonce la police polonaise.

13h18 : Des images, publiées par Minsk, montrent plusieurs tentes près de la frontière grillagée, éclairées par des feux de bois. Trois hommes, les mains ou le visage ensanglantés, sont visibles dans une vidéo. Sur Twitter, les forces de sécurité polonaises affirment, elles, "protéger la frontière".

13h18 : Les autorités biélorusses accusent la Pologne d'avoir violenté quatre migrants à la frontière entre les deux pays. "Vu les nombreuses blessures sur les corps des migrants, les forces de l'ordre polonaises les ont traités brutalement et les ont chassés par dessus la grille barbelée à la frontière avec la Biélorussie", a affirmé le service biélorusse des gardes-frontières.

13h18 : Les gardes-frontières biélorusses accusent les forces polonaises d'avoir fait usage de gaz lacrymogène et d'exercer une "pression psychologique" sur les migrants en "allumant des haut-parleurs, des projecteurs et des lumières stroboscopiques toute la nuit".

13h18 : Des milliers de migrants arrivés avec un visa biélorusse dans l'espoir de gagner l'Union européenne se trouvent massés à la frontière polonaise. L'accès au site est bloqué aux journalistes, mais des images diffusées par les autorités des deux pays montrent des centaines d'hommes, de femmes et d'enfants sous tentes ou à même le sol, tentant de se réchauffer autour de feux par des températures proches de zéro. Notre journaliste Fabien Magnenou s'y est rendu et nous raconte comment ces personnes sont piégées, ne pouvant ni entrer en Pologne ni rebrousser chemin.





(Wojtek RADWANSKI / AFP)

13h18 : "Nous sanctionnerons tous ceux qui participent au trafic ciblé de migrants."

L'Allemagne est favorable à de nouvelles sanctions de l'Union européenne contre la Biélorussie. Le ministre allemand des Affaires étrangères accuse notamment le président Alexandre Loukachenko d'exploiter "sans scrupules" les migrants en les envoyant à la frontière avec la Pologne.

13h19 : On commence par faire le point sur l'actualité :

• Face au rebond épidémique, Emmanuel Macron a accentué la pression sur les personnes âgées de plus de 65 ans pour qu'elles se fassent injecter une dose de rappel, sous peine de perdre leur pass sanitaire. Voici ce qu'il faut retenir de son allocution.

Le port du masque va redevenir obligatoire à l'école primaire dans toute la France dès lundi, a appris franceinfo auprès du ministère de l'Education nationale.

Le Premier ministre polonais a accusé le président russe d'être le "commanditaire" des migrants qui tentent d'enter en Pologne depuis la Biélorussie, avertissant que cette attaque "hybride" risquait de déstabiliser l'Union européenne.

L'équipe féminine du PSG a remporté son choc contre le Real Madrid 4-0, lors de la 3e journée de Ligue des champions, au Parc des Princes.

• Vingt-quatre heures après sa disparition en Mayenne, la joggeuse de 17 ans a été retrouvée vivante à Sablé-sur-Sarthe (Sarthe), a annoncé la procureure de la République de Laval Céline Maigné.