DIRECT. Crise des migrants : Merkel et Hollande évoquent des "centres d'enregistrement" pour les réfugiés

Paris et Berlin reprochent à l'UE son manque d'initiatives.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

La chancelière Angela Merkel a condamné, lundi 24 août, les "abjectes" violences xénophobes commises durant le week-end dans l'est de l'Allemagne, peu avant une rencontre avec le président français François Hollande autour de la crise des réfugiés.

Mme Merkel reçoit François Hollande à 16h45, pour une déclaration conjointe vers 16h55 GMT, alors que Paris et Berlin reprochent à l'UE son manque d'initiatives.

 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MIGRANTS

17h01 : "C'est une situation exceptionnelle qui va durer. Au lieu de gérer les situations au jour le jour, nous devons nous organiser."

17h02 : Mieux prendre en charge les migrants dans des centres d'accueil en Italie et en Grèce, avoir une répartition équitable des réfugiés dans l'UE et raccompagner "dans la dignité" des personnes entrées de façon illégale : François Hollande développe les axes principaux de l'action européenne sur ce thème.

16h58 : "C'est une responsabilité qui ne peut pas être laissée à un pays en particulier mais qui concerne toute l'Europe."




François Hollande donne une conférence de presse conjointe avec Angela Merkel sur la question des migrants et des réfugiés.

16h54 : Des centaines de migrants et réfugiés vivant dans un camp de la Croix-Rouge à Milan (Italie), en attente de documents administratifs, ont voulu manifester pour dénoncer leurs conditions de vie. La police italienne, en tenue antiémeute, les a refoulés vers l'intérieur du centre.