Immigration : "Il n'y aura jamais d'intégration réussie sans maîtrise de la langue", estime Edouard Philippe

Le Premier ministre s'est exprimé, deux jours avant la présentation en Conseil des ministres du "projet de loi pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif".

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Doubler le nombre d'heures de français, permettre aux demandeurs d'asile de travailler... Le député Aurélien Taché a dévoilé, lundi 19 février, son rapport pour améliorer l'intégration des réfugiés. Ses recommandations visent à renforcer le volet "humaniste" de la politique gouvernementale, à deux jours de la présentation en Conseil des ministres du projet de loi "asile-immigration", qui trouble jusque dans la majorité. "Au fond, une intégration réussie repose sur une logique de participation active, de la personne qui est accueillie mais aussi de la société qui accueille", a commenté le Premier ministre, Edouard Philippe.

Un rapport de 72 propositions.  Sur l'intégration, un sujet "sensible, voire miné", Aurélien Taché est parti d'un "constat unanime" : "L'insertion linguistique, économique et sociale des personnes que nous accueillons est insuffisante." Le député préconise ainsi de "démarrer l'apprentissage du français dès la période de demande d'asile" pour les personnes dont on est sûr qu'elles obtiendront le statut de réfugié.

Un projet de loi dévoilé mercredi. Le texte vise à réduire à six mois les délais d'instruction de la demande d'asile, à faciliter la reconduite à la frontière pour les déboutés et lance des pistes pour mieux intégrer les personnes admises sur le territoire.

Le gouvernement critiqué, y compris au sein de la majorité. Mesure-phare du texte pour faciliter les expulsions, le doublement de la durée maximale de rétention à 90 jours (voire 135 en cas d'obstruction) est vigoureusement dénoncé par les associations.  Certains députés LREM s'interrogent également sur la logique répressive du texte.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #IMMIGRATION

22h29 : Le projet de loi asile et immigration est "un texte grave et dangereux", indique sur franceinfo Lise Faron, responsable dans l'association la Cimade. Le texte "risque de dégrader gravement la situation d'un grand nombre de personnes étrangères en France", indique Lise Faron.

17h49 : Le rapport Taché propose notamment de doubler le nombre d'heures de cours de français (jusqu'à 600 heures) et de démarrer cet apprentissage dès la période de la demande d'asile. Il propose aussi d'autoriser les demandeurs d'asile à travailler six mois après le dépôt de leur dossier, au lieu de neuf aujourd'hui.

17h44 : Citant le rapport d'Aurélien Taché, Edouard Philippe poursuit sur la nécessité de passer "d'une logique de prise en charge à une logique d'investissement", lorsqu'il s'agit de l'intégration des personnes immigrées.

17h43 : "Il n'y a pas et il n'y aura jamais d'intégration réussie sans maîtrise de la langue."

17h42 : "Au fond, une intégration réussie repose sur une logique de participation active, de la personne qui est accueillie mais aussi de la société qui accueille."

17h42 : "Il arrive que l'on parle du rêve américain, il y aussi un rêve français, qui existe, depuis longtemps."

17h34 : "La liste est longue, de ces étrangers qui ont fait la France", débute Edouard Philippe, après avoir cité Guillaume Apollinaire ou encore Marc Chagall. Regardez son discours en direct.

17h26 : "J'ai acquis une conviction au cours de ce travail : l'intégration, c'est l'affaire de tous."

17h25 : Vous pourrez suivre le discours du Premier ministre en direct ici. Le député Aurélien Taché explique en ce moment comment il a préparé son rapport sur l'intégration des réfugiés.

17h23 : Edouard Philippe présentera notamment le rapport du député Aurélien Taché, pour améliorer l'intégration des réfugiés. Ses recommandations visent notamment à renforcer le volet "humaniste" de la politique gouvernementale, à deux jours de la présentation en Conseil des ministres du projet de loi "asile-immigration" très répressif, vigoureusement dénoncé par les associations et critiqué jusque dans la majorité.

17h24 : Le Premier ministre Edouard Philippe s'exprimera dans quelques instants, à Lyon, pour évoquer l'intégration des réfugiés en France, deux jours avant la présentation en Conseil des ministres du "projet de loi pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif".