VRAI OU FAKE Désintox. Non, le Parti Populaire espagnol ne promet une protection à des femmes migrantes, contre un abandon d'enfant

Cette formulation, qui s’appuie sur le titre d’un article du quotidien espagnol El Pais, et qui a suscité beaucoup d’indignation en ligne, est trompeuse.

En Espagne, les conservateurs du parti populaire (PP) veulent  « retarder l’expulsion des femmes enceintes migrantes, si ces dernières consentent à abandonner leur bébé », écrivent l’Express, l’Indépendant ou encore Marie-Claire sur leur site internet. Mais cette formulation, qui s’appuie sur le titre d’un article du quotidien espagnol El Pais, et qui a suscité beaucoup d’indignation en ligne, est trompeuse.

Tout est parti d’une annonce du président du parti populaire Pablo Casado, en pleine campagne pour les législatives. Pour lutter contre la faible natalité espagnole, le leader de l’opposition cherche à encourager les naissances. Y compris chez les femmes en situation irrégulière. Et ce tout en luttant contre l’avortement, honni par une partie de la droite espagnole. A l’heure actuelle, assure le parti de droite espagnole, une femme qui entame des démarches pour faire adopter son enfant est contrainte de renseigner un certain nombre de données sur son identité. Pour les femmes sans papiers, cette menace peut être, selon le parti populaire, une incitation à avorter.

Contacté par Désintox, le Parti populaire explique que sa proposition vise à rendre confidentielle les procédures d’adoption. Les femmes en situation irrégulière seraient sur un pied d’égalité dans cette démarche avec celles qui sont en règle devant la loi, et ne risqueraient donc pas l'expulsion au moment de lancer la procédure pour faire adopter leur enfant, ce qui éviterait aussi des avortements.

La proposition a suscité une vive polémique en Espagne, mais elle ne revient pas comme certains l'ont compris, à promettre une protection à des femmes en situation irrégulière, contre un abandon d'enfant.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 Minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/DesintoxLiberation/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Twitter : https://twitter.com/libedesintox
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Désintox. Non, le Parti Populaire espagnol ne promet une protection à des femmes migrantes, contre un abandon d\'enfant
Désintox. Non, le Parti Populaire espagnol ne promet une protection à des femmes migrantes, contre un abandon d'enfant (ARTE/LIBÉRATION/2P2L)