Des centaines de migrants en danger, porte de la Chapelle

En attendant un statut de réfugié, des centaines d’Érythréens, Soudanais ou Éthiopiens ont trouvé refuge sous le métro parisien.

France 2

Ils ont frôlé la mort en traversant la Méditerranée à bord d'une embarcation de fortune. Près de 400 migrants, venant pour la plupart d'Afrique de l'Est, campent en ce moment porte de la Chapelle dans des conditions d'hygiène déplorables.

Risque élevé d'épidémie

A quelques mètres de la gare du Nord, des centaines de tentes et des matelas posés à même le sol. C'est ici que vit Mohammed. Originaire d’Éthiopie, il a traversé la Méditerranée, comme des centaines de migrants, sur un bateau de fortune. Il est arrivé depuis quinze jours dans ce camp aux allures de bidonville. "On mange une ou deux fois par jour. Parfois, on a de l'eau mais on n'a pas de douche ou de toilettes", rapporte l’Éthiopien. Avec la promiscuité, les risques d'épidémie sont très élevés, le campement sera donc bientôt évacué.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une centaine de migrants, pour la plupart venant d\'Afrique de l\'Est, campent sous le métro aérien, à Paris, dans le 18e arrondissement.
Une centaine de migrants, pour la plupart venant d'Afrique de l'Est, campent sous le métro aérien, à Paris, dans le 18e arrondissement. (JDD / SIPA)