Crise des migrants : la France ne tient pas ses promesses

Concernant la crise des migrants, la France ne tient pas ses promesses faites à l'Italie et à la Grèce et accepte peu de demandes d'asile.

Voir la vidéo
FRANCE 2

La crise des migrants agite l'Union européenne (UE) depuis plusieurs semaines. Quel est le bilan de la France ? Notre pays a-t-il tenu ses promesses ? "En 2015, l'UE avait décidé de répartir les migrants en Italie et en Grèce, et la France s'était engagée à en accueillir 7 115. Cependant, en trois ans, elle n'en a pris en charge que 635, soit 9%. Avec la Grèce, la France avait promis d'accueillir 12 500 migrants, et en a pris en charge 4 400 en trois ans, soit 34%. Sur l'ensemble des migrants arrivés sur le territoire Français en 2017, 121 000 ont demandé l'asile et la France en a régularisé 40 000", précise notre journaliste Stéphanie Perez.

L'Allemagne, un havre pour l'asile

En Europe, la France reste un des pays les plus stricts concernant l'accueil des migrants. En Allemagne, en 2017, 325 000 demandes d'asiles ont été accordées, soit 60% du total des régularisations en Europe. L'Autriche et la Suède ne sont pas en reste et ont accordé l'asile à, respectivement, 34 000 et 31 000 personnes en 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants et des membres du personnel de bord de l\'\"Aquarius\", en Méditerranée, dans une photo prise par l\'ONG SOS Méditerranée le 14 juin 2018.
Des migrants et des membres du personnel de bord de l'"Aquarius", en Méditerranée, dans une photo prise par l'ONG SOS Méditerranée le 14 juin 2018. (KENNY KARPOV / SOS MEDITERRANEE / AFP)