Champtercier : l'arrivée de migrants divise la population

Plusieurs villes vont devoir accueillir des migrants pour désengorger Calais. Le sujet fait débat, notamment à Champtercier dans les Alpes-de-Haute-Provence.

FRANCE 2

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, Champtercier est un petit village niché dans la montagne. 824 habitants et bientôt 100 de plus. 100 migrants de Calais attendus ici dans ce centre de vacances. Leur arrivée est imminente. Depuis l'annonce de la préfecture il y a un mois, les membres de l'association "Coallia" ont réinvesti ce centre à l'abandon depuis six ans.

Un accueil qui divise l'opinion

"Les gens vont pouvoir se poser et être hébergés correctement, se soigner, manger correctement, être au chaud. Et puis, pour le centre aussi, puisqu'il revit. Des personnes vont être employées dans le centre pour le maintenir", explique Stéphane Meets, de l'association. Les migrants, en majorité des hommes d'Érythrée et du Soudan, seront hébergés dans des bungalows autrefois réservés aux vacanciers. Mais ces nouveaux arrivants ne sont pas toujours vus d'un bon oeil par la population. La question divise le village en deux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes évacuent des migrants installés dans un camp entre les stations Jaurès et Stalingrad, à Paris, le 16 septembre 2016.
Des gendarmes évacuent des migrants installés dans un camp entre les stations Jaurès et Stalingrad, à Paris, le 16 septembre 2016. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)