VIDEO. Immigration : Ce marin-sauveteur raconte le périple de l’Aquarius

630 migrants bloqués en mer, sur un bateau, dans l’attente d’être secourus. Cette dernière partie de leur périple, ils l’ont expérimentée il y a quelques semaines sur l’Aquarius. Ludovic Duguépéroux, marin-sauveteur sur ce bateau humanitaire en mer raconte. 

Voir la vidéo
Brut

"Comment est-ce que, juste en tant qu’humain, on peut tolérer que des gens qui fuient l’enfer finissent noyés ?" Cette question, Ludovic Duguépéroux se la pose avec obstination alors qu'il est au plus proche de ce drame en tant que marin-sauveteur sur l’Aquarius. Il était à bord quand, en juin, le bateau a été refusés par plusieurs pays européens. La raison de ce refus ? Il transportait des migrants en provenance de Libye. 

Une mission : sauver des vies

Porter assistance à des personnes en situation de détresse à la mer. Pour Ludovic Duguépéroux, c’est la première mission du marin. Et selon lui, l’Aquarius est devenu la "parfaite incarnation de ce devoir là". Toutefois, le marin estime, qu'il n’est pas possible aujourd'hui, pour tous ceux à bord, de faire le devoir qui leur incombe sans difficulté. En deux jours, une zone de recherche et de sauvetage a été réservée aux garde-côtes libyens. Cette décision a pour unique but de renvoyer les migrants en Libye et non pas de les sauver, selon le marin-sauveteur. 

Depuis la fin de sa dernière mission, l’Aquarius est stationné au port de Marseille. S’il repart en mer, il n’y a cependant aucune certitude qu’un port européen accepte de recueillir les migrants secourus. En deux ans et demi, l’Aquarius a effectué quelques 29 300 sauvetages. 

VIDEO. Immigration : Ce marin-sauveteur raconte le périple de l’Aquarius
VIDEO. Immigration : Ce marin-sauveteur raconte le périple de l’Aquarius (BRUT)