Cet article date de plus de deux ans.

Les migrants de l'"Aquarius" ne bénéficieront d'aucun passe-droit

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Les migrants de l'"Aquarius" ne bénéficieront d'aucun passe-droits
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'affaire de l'"Aquarius" a suscité une crise diplomatique. Les ONG dénoncent le traitement inhumain réservé aux migrants. Mais qui sont-ils et d'où viennent-ils ?

À bord de l'Aquarius, il y avait 630 migrants qui ont été secourus il y a bientôt une semaine au large de Libye, un pays qu'ils cherchaient à fuir. Beaucoup disent avoir été battus, emprisonnés ou été victimes de brimades. Les 630 migrants proviennent d'une trentaine de pays, il y a beaucoup d'Érythréens, de Soudanais, d'Algériens et de Nigerians. Des femmes et des enfants ont été hospitalisés à leur arrivée à Valence (Espagne).

Titre de séjour de 45 jours

Pour tous, le gouvernement espagnol a prévu un titre de séjour provisoire de 45 jours. La France devrait accueillir une partie de ces migrants et Madrid a prévenu qu'il n'y aura aucun passe-droit. Si certains migrants ne répondent pas aux critères d'asile, ils pourraient être renvoyés dans leur pays d'origine, conclut Lionel Feuerstein, envoyé spécial de France 3 à Valence.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers "Aquarius"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.