"Ocean Viking", le successeur du navire "Aquarius", a secouru plus de 160 migrants en Méditerranée

L'embarcation pneumatique des migrants commençait à se dégonfler.

Les membres d\'équipage de l\'Ocean Viking, le samedi 10 août, alors qu\'ils portent secours aux migrants embarqués sur un matelas pneumatique.
Les membres d'équipage de l'Ocean Viking, le samedi 10 août, alors qu'ils portent secours aux migrants embarqués sur un matelas pneumatique. (ANNE CHAON / AFP)

L'Ocean Viking, navire affrété par Médecins sans frontières (MSF) et SOS Méditerranée pour prendre le relais de l'Aquarius, a porté secours à plus de 160 migrants aux larges des côtes libyennes, vendredi 9 et samedi 10 août. "[Vendredi], 85 personnes dont cinq femmes et 25 mineurs ont pu être mis en sécurité par nos équipes à bord de l'Ocean Viking. Le plus jeune a seulement un an", précise SOS Méditerranée dans un communiqué. L'opération, qui a eu lieu dans la matinée, a permis de secourir les occupants d'une embarcation pneumatique "qui commençait à se dégonfler" et était partie de Libye plus de 48 heures plus tôt, note l'association.

L'Ocean Viking, bâtiment de 69 mètres de long battant pavillon norvégien, était arrivé depuis moins de 24 heures en Méditerranée centrale pour effectuer sa première mission. Il a permis aux deux associations de reprendre leur campagne de secours aux migrants au large des côtes libyennes, en suspens depuis l'arrêt des opérations de l'Aquarius, fin 2018. Lors d'un "deuxième sauvetage en moins de 24 heures, plus de 80 personnes ont été secourues d'une embarcation pneumatique en détresse", samedi 10 août dans la matinée.