"Aquarius" : MSF et SOS Méditerranée annoncent "mettre un terme" aux activités de secours en mer du navire

L'"Aquarius", devenu symbole de la crise politique autour de l'accueil des migrants, était privé de pavillon depuis deux mois. 

L\'\"Aquarius\" au large de la Libye, le 23 septembre 2018. 
L'"Aquarius" au large de la Libye, le 23 septembre 2018.  (MAUD VEITH / SOS MEDITERRANEE)

L'"Aquarius" va laisser un grand vide en Mediterranée. MSF et SOS Méditerranée, les deux ONG qui gèrent le bateau, ont annoncé, jeudi 6 décembre, "mettre un terme" aux activités du navire humanitaire. L'"Aquarius" était amarré à Marseille depuis début octobre dans l'attente d'un pavillon lui permettant de naviguer après le retrait de ceux de Gibraltar, puis du Panama.

"Renoncer à l'Aquarius a été une décision extrêmement difficile à prendre", a déclaré Frédéric Penard, directeur des opérations de SOS Méditerranée, qui "explore déjà activement les options pour un nouveau navire et un nouveau pavillon". Pour expliquer cette décision MSF a déploré "les attaques menées ces 18 derniers mois par certains États européens" et les "allégations grotesques de trafic de déchets et d'activité criminelle" visant les deux ONG.