"Aquarius" : "Ce qui est important, c'est qu'une solution européenne ait été trouvée", salue le député LREM Frédéric Descrozaille

Invité sur franceinfo mercredi 15 août, le député LREM du Val-de-Marne Frédéric Descrozaille a notamment salué la décision mardi de cinq pays européens d'accueillir les migrants secourus par le navire humanitaire alors que ce dernier a été autorisé à accoster à Malte.

Frédéric Descrozailles, député LREM du Val-de-Marne, était l\'invité de franceinfo mercredi 15 août.
Frédéric Descrozailles, député LREM du Val-de-Marne, était l'invité de franceinfo mercredi 15 août. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Ce qui est important dans cette affaire, c'est qu'une solution européenne ait été trouvée", a estimé mercredi 15 août sur franceinfo Frédéric Descrozaille, député La République en marche du Val-de-Marne, alors que l'Aquarius a été autorisé à accoster à Malte et que les migrants secourus par le navire humanitaire seront accueillis par cinq pays.

La France a annoncé qu'elle recevrait 60 migrants parmi les 141 transportés par l'Aquarius et les 114 autres arrivés lundi à Malte, soit "une part importante", selon Frédéric Descrozaille, qui a salué "le travail de fond qui est fait, en l'occurrence une initiative franco-maltaise".

"La France a fait ce qu'elle avait de mieux à faire à la veille des élections européennes, c’est-à-dire trouver un accord, une coopération entre plusieurs Etats membres", a souligné le député LREM. "Il n'y a pas de solution nationale à cet enjeu, il faut absolument privilégier la coopération européenne, ce qui est fait, à l'initiative du président de la République en l'occurrence", s'est-il félicité.