"Aquarius" : quelles sont les règles en matière d'accueil des migrants ?

L'Italie a refusé d'accueillir l'"Aquarius", bateau qui transportait 629 migrants. En avait-elle le droit ? Est-elle vraiment isolée face à la question de l'accueil des migrants ?

Voir la vidéo
FRANCE 2

En refusant d'accueillir 629 migrants sur son territoire, le gouvernement italien envoie un message à l'Union européenne. Mais avait-il le droit de s'opposer à l'arrivée de l'Aquarius dans un port de Sicile ? Les règles sont établies par la Convention internationale sur la recherche et le sauvetage maritime de 1979. L'Italie n'a pas d'obligation d'accueil sur son territoire.

L'Italie épaulée par l'Europe ?

Les Italiens répètent qu'ils ne parviennent plus à gérer l'afflux de migrants. En 2017, plus de 119 000 migrants ont accosté en Italie contre 28 800 en Grèce et 21 500 en Espagne. Mais l'Italie bénéficie de 653 millions d'euros d'aides de l'Union européenne réparties entre 2014 et 2020, auxquelles s'ajoute une aide d'urgence de 193 millions d'euros pour financer des centres d'hébergement, les demandes administratives, l'aide médicale ou les opérations de sauvetage en mer. Selon la Commission européenne, ces aides ont déjà porté leurs fruits. Dès le mercredi 13 juin, la question se posera à nouveau : un navire des gardes-côtes italiens doit accoster en Sicile avec 937 migrants à son bord.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le navire Aquarius dans le port de Palerme, en Italie, le 13 octobre 2017.
Le navire Aquarius dans le port de Palerme, en Italie, le 13 octobre 2017. (ALESSANDRO FUCARINI / AFP)