"Aquarius" : le gouvernement français critiqué

La France est restée très silencieuse, hier, lundi 11 juin, sur le sort des migrants secourus par le navire humanitaire "Aquarius". Emmanuel Macron a finalement réagi en Conseil des ministres en dénonçant l'attitude "cynique" et "irresponsable" du gouvernement italien, ce qui a fortement déplu à son chef, Giuseppe Conte.

Voir la vidéo
France 2

La France a-t-elle tardé à s'exprimer sur le sort de l'Aquarius ? Oui, selon plusieurs membres de la majorité. Ils dénoncent un gouvernement qui a manqué à son devoir d'assistance. Ils oscillent entre colère et malaise. Mais pour Édouard Philippe, il n'y a de solution qu'européenne ; la France ne peut être accusée. Si le Premier ministre met aussi en cause l'Italie, l'attaque la plus cinglante est venue du chef de l'État mardi 12 juin au matin, en Conseil des ministres. "Il y a une forme de cynisme et une part d'irresponsabilité de la part du gouvernement italien", a-t-il dénoncé. Une critique réitérée par le porte-parole du gouvernement.

L'Italie fustige les "leçons hypocrites" de la France

La riposte du président du Conseil italien ne s'est pas fait attendre. "L'Italie ne peut accepter de recevoir des leçons hypocrites de pays qui ont toujours préféré tourner le dos quand il s'agit d'immigration", a déclaré Giuseppe Conte. L'ambiance risque d'être tendue entre Emmanuel Macron et Giuseppe Conte vendredi 15 juin, pour leur première rencontre officielle à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
La zone de recherche et de sauvetage de la Méditerranée le 9 juin 2018 où des migrants ont été secourus avant d\'embarquer sur le navire de l\'ONG française Aquarius.
La zone de recherche et de sauvetage de la Méditerranée le 9 juin 2018 où des migrants ont été secourus avant d'embarquer sur le navire de l'ONG française Aquarius. (KARPOV / SOS MEDITERRANEE)