Afflux de migrants : l'Allemagne fait un geste pour soulager ses partenaires européens débordés

Berlin a renoncé à renvoyer les Syriens vers leur pays d'entrée dans l'UE. Il s'agit du seul pays de l'UE ayant pris une telle décision, annonce la Commission européenne.

Des migrants marchent sur les rails à Roszke, à la frontière entre la Serbie et la Hongrie, le 24 août 2015.
Des migrants marchent sur les rails à Roszke, à la frontière entre la Serbie et la Hongrie, le 24 août 2015. (ATTILA KISBENEDEK / AFP)

Un geste de solidarité. L'Allemagne a renoncé à renvoyer les Syriens vers leur pays d'entrée dans l'UE, un "acte de solidarité européenne" salué par la Commission, mardi 25 août. Des milliers de migrants ont continué à affluer mardi à la frontière hongroise. La décision allemande, discrètement mise en oeuvre de longue date, "est le seul cas dont nous avons connaissance parmi les Etats membres", a commenté la porte-parole de la Commission européenne, Natasha Bertaud.

Le geste de Berlin "constitue une reconnaissance du fait que l'on ne peut laisser les Etats membres situés aux frontières extérieures gérer seuls" l'afflux exceptionnel de migrants, à l'instar de la Grèce ou de l'Italie, a poursuivi Natasha Bertaud. "L'Europe est dans une situation qui n'est pas digne de l'Europe, il faut tout simplement le dire", a de son côté déclaré la chancelière allemande Angela Merkel, appelant lors d'un "dialogue avec des citoyens" à une plus juste répartition de l'accueil des réfugiés au sein de l'Union européenne.

Des centaines de migrants continuent à arriver en Hongrie

Après le passage record de 2 100 personnes en Hongrie pour la seule journée de lundi, des centaines de réfugiés affluaient encore mardi à la frontière serbo-hongroise, quelques jours avant l'achèvement prévu le 31 août d'une clôture métallique qui devrait fermer cette route d'accès à l'UE. Ces migrants, qui empruntent la "route des Balkans de l'Ouest", ont traversé la frontière près du village hongrois de Roszke, l'une des seules parties de la frontière avec la Serbie qui ne soit pas encore clôturée.