Cet article date de plus de cinq ans.

Accord Turquie-UE sur les réfugiés : pour la Grèce, il est impossible à appliquer

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Accord Turquie-UE sur les réfugiés : pour la Grèce, il est impossible à appliquer
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Même s'il est entré en vigueur, la Grèce estime que l'accord sur les migrants, passé entre la Turquie et l'Union européenne est impossible à respecter. Les explications d'Alexia Kefalas, en direct d'Athènes.

La Grèce ne peut respecter les engagements concernant les flux de migrants, pris par l'UE et la Turquie. La journaliste présente à Athènes liste trois raisons à cela. D'abord, selon elle, le pays n'a pas le personnel compétent, ni les infrastructures adaptées pour le rapatriement des migrants. L'Union européenne a promis d'envoyer 4 000 personnes (traducteurs, douaniers, juristes), Athènes attend leur arrivée avec impatience. 

Quatre morts dimanche

Autre raison au non-respect de l'accord : "Dans la loi grecque, la Turquie est considérée comme un pays qui n'est pas sûr pour pouvoir accepter les rapatriements. Il y a donc une question de législation", relate Alexia Kefalas. Et la dernière raison est liée au fait que pour la Grèce, la Turquie doit retenir les réfugiés et les empêcher de prendre la mer. 875 personnes ont rejoint la Grèce et donc l'Europe dans la nuit de samedi à dimanche et quatre ont perdu la vie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.