4 Vérités - Syrie : "discuter avec Bachar Al-Assad est inévitable", estime Rachida Dati

Rachida Dati est l'invitée de Roland Sicard sur le plateau des 4 Vérités ce mardi 9 février.

France 2

Rachida Dati est l'invitée de Roland Sicard dans les 4 Vérités. Pour elle, ce qui se passe en Syrie "est une tragédie humaine et humanitaire sans précédent. C'est le plus grand mouvement de population d'un continent à un autre depuis la Première Guerre mondiale".

"L'Europe a fait des annonces : contrôle aux frontières de l'UE, création de hotspots, mise en place de garde-frontières, mais la mise en place tarde et c'est totalement du bricolage", affirme la députée européenne Les Républicains. "Plus de 1,5 million de réfugiés syriens sont arrivés dans l'UE. Les migrants, on les aura ou on va les avoir. Il est urgent d'agir et on n'a pas tout essayé. On ne peut pas laisser une population mourir sous les bombes", ajoute-t-elle.

La déchéance de nationalité est "discriminante"

Le rôle de la France dans ce conflit "est de mettre tout le monde autour de la table : Occidentaux, Turquie, Russie, Iran et même Bachar Al-Assad. On ne peut plus se passer de discuter avec le dirigeant syrien, ce qui ne veut pas dire qu'il ne sera pas poursuivi plus tard par la justice internationale. Il est important aussi d'essayer la solution politique. Il n'est pas encore trop tard pour sauver une partie de la population syrienne".

Selon Rachida Dati, "le principe de la déchéance de nationalité existe déjà. Il suffit d'amender la loi. On n'a pas besoin de constitutionnaliser un principe discriminant. Pour lutter contre le terrorisme, il faut combattre la radicalisation en prison, sur internet, créer des centres de déradicalisation..."