200 personnes manifestent à Gap en soutien aux jeunes migrants

La manifestation pacifique, organisée samedi 28 avril et prévue de longue date, réclamait l'abolition du délit de solidarité. L'action a pris une dimension particulière une semaine après l'opération orchestrée par un groupuscule identitaire au col de l'Échelle (Hautes-Alpes).

Voir la vidéo
FRANCE 3

Le rassemblement était organisé samedi après-midi sur l'esplanade de la paix, à Gap (Hautes-Alpes), comme un symbole pour exprimer la solidarité avec les migrants qui arrivent par la frontière avec l'Italie. "Une fois qu'ils sont à Gap, ils sont en France, et il s'agit de les accueillir le mieux possible", déclare Patrick Marsauche, membre de l'association La Cimade 05. La manifestation a pris une tournure particulière, une semaine après l'opération du groupe d'extrême droite Génération Identitaire venu tenter de bloquer le col de l'Échelle à l'aide d'un grillage.

2 000 migrants reconduits à la frontière

Depuis un an, le col de l'Échelle est un point de passage de plus en plus emprunté par les migrants entre la France et l'Italie. L'année dernière près de 2 000 d'entre eux ont été reconduits à la frontière. Selon un récent sondage, 61% des Français sont opposés à leur accueil en France. La loi asile et immigration votée la semaine dernière à l'Assemblée nationale prévoit de durcir la politique migratoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rassemblement de soutien aux migrants à Gap (Hautes-Alpes), le 28 avril 2018.
Un rassemblement de soutien aux migrants à Gap (Hautes-Alpes), le 28 avril 2018. (JEAN MANUEL BERTRAND/FRANCE 3 PROVENCE ALPES)