Migrants : l'Allemagne rétablit des contrôles provisoires à sa frontière avec l'Autriche

Confrontée à un afflux massif de migrants, l'Allemagne a décidé de rétablir provisoirement les contrôles à ses frontières, d'abord avec l'Autriche. Le ministre allemand de l'Intérieur l'a annoncé dimanche. Le trafic ferroviaire avec l'Autriche a par ailleurs été interrompu jusqu'à lundi matin. La France appelle au "respect scrupuleux des règles de Schengen".

(Des réfugiés bloqués ce dimanche dans une gare de Vienne, alors que l'Allemagne a suspendu la circulation des trains depuis l'Autriche © REUTERS - Heinz-Peter Bader)

L’Allemagne, qui depuis le 6 septembre a ouvert ses portes aux réfugiés bloqués en Hongrie, a décidé de rétablir à titre provisoire les contrôles à ses frontières. La décision a été annoncée dimanche par le ministre allemand de l'Intérieur et "plusieurs centaines de policiers" ont été mobilisés pour des contrôles aux frontières.

"Actuellement, l'Allemagne introduit à titre provisoire des contrôles le long de ses frontières. En tout premier lieu est concernée celle avec l'Autriche ", a déclaré Thomas de Maizière. "L'objectif de cette mesure est de limiter l'afflux actuel vers l'Allemagne et d'en revenir à des procédures ordonnées pour l'entrée des personnes dans le pays ", a-t-il ajouté, en parlant aussi de raisons touchant à la sécurité.

Selon le journal Bild , la police fédérale bavaroise va déployer 2.100 agents en Bavière, région frontalière avec l'Autriche, alors que ce matin un porte-parole indiquait que la ville de Munich avait atteint "l'extrême limite" de ses capacités d’accueil.

Une décision conforme aux accords de Schengen selon la Commission européenne

"La décision allemande annoncée aujourd'hui souligne l'urgence qu'il y a à s'entendre sur les mesures proposées par la Commission européenne pour gérer la crise des réfugiés", a réagi la Commission européenne dans un communiqué. "La réintroduction provisoire de contrôles frontaliers entre Etats membres relève d'un cas de figure exceptionnel prévu explicitement et régi par les accords de Schengen, en cas de situation de crise", ajoute la Commission. "De prime abord, la situation actuelle en Allemagne semble relever des cas de figure couverts par ces réglementations", ajoute l'exécutif européen.

La France appelle au "respect scrupuleux des règles de Schengen"

Dans un communiqué, publié ce dimanche soir, Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur français a demandé le "respect scrupuleux par chacun des pays de l'Union européenne des règles de Schengen".

"C'est faute" du respect de ces règles par certains pays "que l'Allemagne a décidé d'établir temporairement des contrôles à ses frontières, sans procéder à leur fermeture", explique Bernard Cazeneuve. Il a eu un entretien avec son homologue allemand, une discussion qui pour lui "a permis de conforter la position commune franco-allemande".

Plus de trains entre l'Autriche et l'Allemagne 

En deux semaines, l'Allemagne a accueilli sur son sol 63.000 réfugiés, principalement à Munich. Dimanche, le trafic ferroviaire avec l'Autriche a été interrompu. "La Deutsche Bahn suspend la circulation ferroviaire entre l'Autriche et l'Allemagne jusqu'à lundi cinq heures du matin", a indiqué la compagnie dans un communiqué.